Locoid

Locoid : posologie, effets secondaires, avis, ordonnance, prix et guide d’achat

L’eczéma, une maladie de la peau très répandue, se traite habituellement par une crème à base de corticoïde. Sachez que Locoid est un médicament corticoïdal à application cutanée, présent sous plusieurs formes et doté d’une action anti-inflammatoire forte.

Cependant, et comme tous les produits à base de corticoïdes, ce médicament doit être manipulé avec une grande prudence.

Vous trouverez dans ce dossier toutes les réponses concernant son mode d’utilisation, ses éventuels effets secondaires et toutes les réponses à vos questions concernant cette crème contre l’eczèma.

Locoid : présentation du médicament

Locoid est un médicament à base de corticoïdes, destiné à être appliqué sur la peau et indiqué dans le traitement de l’eczéma ainsi que d’autres maladies dermatologiques.

Il est fabriqué et commercialisé par les laboratoires Astellas. Il est délivré sous prescription médicale uniquement.

Quelle pathologie permet-il de traiter ?

Le Locoid est un corticoïde agissant localement au niveau de la peau et indiqué pour traiter plusieurs pathologies cutanées.

Votre médecin pourra vous le prescrire si vous présentez un eczéma de contact, une dermatite atopique ou une lichénification (épaississement exagéré de la couche superficielle de la peau de nature bénigne et faisant suite à des lésions de grattage).

1 – Dermatite atopique

La dermatite atopique est une forme d’eczéma caractérisée par une atteinte de la peau avec présence de plaques rouges inflammatoires  et des démangeaisons au niveau des zones atteintes.

Les lésions alternent des phases de suintement (écoulement d’origine inflammatoire) et des phases ou les plaques deviennent sèches. Cette maladie est causée par une altération de la paroi cutanée qui ne remplit plus son rôle de barrière ainsi que par une réaction immunitaire excessive de la peau.

La dermatite atopique est fréquente chez les enfants puisque 1 enfant sur 5 âgé de moins de 7 ans en est atteint.

Sa fréquence est en augmentation principalement dans les pays industrialisés avec le changement du mode vie et l’augmentation des allergènes dans notre environnement proche. Il existe aussi une prédisposition génétique et familiale au développement de cette maladie.

2 – L’eczéma de contact

L’eczéma de contact est quant à elle une atteinte de la peau à l’endroit du contact avec certaines substances auxquelles la personne serait allergique.

Les lésions se présentent sous forme de plaques rouges prurigineuses (présence de démangeaisons au niveau des lésions) surmontées par de petites vésicules suintantes. Les croûtes tombent au bout d’une à 2 semaines pour laisser place à des cicatrices rosées.

Le grattage causé par les lésions d’eczéma peut être responsable de surinfections, de troubles du sommeil chez la personne et de problèmes psychologiques en raison du préjudice esthétique.

Devant des lésions d’eczéma étendues à risque de surinfection ou des lésions infectées, le traitement corticoïde est généralement associé à des antibiotiques.

Locoid peut aussi vous être prescrit afin de traiter d’autres maladies chroniques de la peau :

  • Une dermite de stase qui est une forme d’eczéma  survenant au en bas des jambes chez les personnes atteintes d’une insuffisance de la circulation veineuse
  • Un psoriasis
  • Un lichen
  • Un lichen scléro-atrophique génital
  • Un prurigo non parasitaire
  • Une dyshidrose
  • Un granulome annulaire
  • Un lupus érythémateux discoïde
  • Une pustulose des paumes et des plantes des pieds d’origine non microbienne
  • Une dermite séborrhéique de la peau sauf celle du visage
  • Démangeaison d’un mycosis fongoïde

Autrement, Locoid peut être prescrit pour une courte durée en cas de piqûres d’insectes ou de démangeaisons de cause parasitaire.

Chaque forme de présentation est adaptée pour des situations bien précises.

  • l’émulsion fluide serait adaptée pour traiter des lésions situées dans des zones pileuses ou à forte sudation.
  • La lotion est souvent prescrite en cas d’atteinte au niveau du cuir chevelu.
  • La crème épaisse est adaptée pour soigner des zones de peau sèches avec présence de squames.
  • La pommade permet de soigner des lésions sèches et épaisses de la peau.
  • La forme en crème convient aux lésions suintantes (présentant un écoulement d’origine inflammatoire).

Comment fonctionne le Locoid ?

Le Locoid appartient à la famille des glucocorticoïdes à action forte (classe 2). Pour comprendre son  mécanisme d’action, faisons un bref rappel sur la réaction inflammatoire.

Cette dernière serait médiée par des molécules puissantes, les prostaglandines et les leucotriènes  synthétisées à partir d’un précurseur commun, l’acide arachidonique.

Les corticostéroïdes agissent en induisant des protéines (les lipocortines) permettant d’inactiver une enzyme, la phospholipase A2 responsable de la libération de l’acide arachidonique.

En d’autres termes, ils bloquent la synthèse des substances médiatrices de l’inflammation.

En réduisant la réaction inflammatoire, le Locoid permet ainsi de réduire l’œdème, la rougeur ainsi que les démangeaisons au niveau des zones atteintes par l’eczéma.

A qui s’adresse le Locoid?

Le Locoid est indiqué pour traiter l’eczéma et d’autres pathologies dermatologiques chez les adultes et les enfants à partir de l’âge de 3 mois.

Quoiqu’il soit indiqué, son usage chez le nourrisson doit être évité au maximum en raison du risque de passage des corticoïdes dans la circulation sanguine  à cause des plis cutanés et du port des couches (voir notre section mise en garde et précautions d’emploi).

L’efficacité du Locoid

Les différentes études conduites sur le Locoid ont abouti au même résultat prouvant ainsi son efficacité dans le traitement de l’eczéma et de la dermatite atopique.

Une étude clinique randomisée conduite en double aveugle versus placebo a montré que le Locoid était efficace dans le traitement de la dermatite atopique légère à modérée chez l’enfant à partir de 3 mois et l’adolescent.

Abramovits W, Oquendo M (2010b) Hydrocortisone butyrate 0.1% lipocream in pediatric patients with atopic dermatitis. Skinmed 8(2):72-9

Les formes de présentation du Locoid

Locoid est présent sous plusieurs formes de présentations à application cutanée :

  • lotion
  • crème épaisse
  • émulsion fluide 0,1%
  • crème 0,1%
  • pommade

La composition du Locoid

Cette crème contient le principe actif  : 17-butyrate d’hydrocortisone micronisé à 1% soit 0,100 g pour 100 g de produit.

La liste des excipients dépend de la forme du médicament

  • Pour la pommade ➞ les excipients sont : Polyéthylène, Paraffine
  • Pour la crème les excipients sont ➞  Alcool cétostéarylique, éther cétostéarylique de macrogol 25, paraffine liquide légère, vaseline, parahydroxybenzoate de propyle, parahydroxybenzoate de butyle, acide citrique anhydre, citrate de sodium anhydre, eau purifiée.
  • Pour la lotion les excipients sont ➞ Glycérol, polyvidone, acide citrique, citrate de sodium, alcool isopropylique, eau purifiée.
  • Pour l’émulsion fluide les excipients sont ➞ Macrogol 100 monocéthyléther, alcool cétylstéarique, vaseline, paraffine solide, huile de bourrache, butylhydroxytoluène (E 321), propylèneglycol, citrate de sodium anhydre, acide citrique anhydre, parahydroxybenzoate de propyle, paraphydroxybenzoate de butyle, eau purifiée.
  • Pour la crème épaisse les excipients sont ➞ Alcool cétostéarylique, cétostéarylether de macrogol, paraffine liquide, vaseline, parahydroxybenzoate de propyle, alcool benzylique, acide citrique anhydre, citrate de sodium anhydre, eau purifiée.

Focus sur le principe actif

Le principe actif du Locoid est le 17-butyrate d’hydrocortisone .

L’hydrocortisone exerce une action suppressive de la réaction inflammatoire (réduit l’inflammation). Elle permet aussi de réduire la dilatation  vasculaire générée au cours de l’inflammation.

Enfin, elle permet d’inhiber la multiplication et le renouvellement  des cellules.

Remboursement par la sécurité sociale

Locoid est remboursable par la sécurité sociale à un taux de 65%, uniquement si vous possédez une ordonnance validé, rédigée par un médecin certifié.

Posologie du Locoid et mode(s) d’administration

Ce médicament corticoïde doit être appliqué au niveau des zones atteintes de la peau par l’eczéma.

Quand commencer le Locoid et quand l’arrêter?

Il est capital de se conformer aux prescriptions de votre médecin. Lui seul pourra décider de l’initiation d’un traitement local par corticoïdes en fonction de votre pathologie.

Généralement, du moment que les lésions sont contrôlées, ce traitement devrait être arrêté.

En règle générale, le traitement par Locoid ne doit pas dépasser une durée de 15 jours.

Si vous n’obtenez pas d’amélioration de vos symptômes au bout de 2 semaines d’administration du médicament, il convient alors de réévaluer le traitement par votre médecin.

En fonction du rapport bénéfice/risques, ce dernier décidera de prolonger ou non le médicament pour 2 semaines supplémentaires.

Aussi si vous remarquez l’apparition d’effets secondaires ou d’une intolérance locale, il convient dans ce cas de cesser immédiatement l’application du médicament et de consulter votre médecin.

L’arrêt du Locoid devrait être progressif surtout en cas de traitement pour une longue période de temps. Il est ainsi conseillé de procéder en diminuant le nombre d’applications par jour ou en utilisant un autre corticoïde moins fort ou moins dosé.

Dosage(s) du Locoid

En utilisant ce traitement anti-eczéma, veuillez respecter le nombre d’applications recommandés par votre médecin.

Normalement cette crème devrait être appliqué 2 fois par jour, soit le matin et le soir, au niveau des zones cutanées atteintes.

Un plus grand nombre d’applications n’est pas recommandé. Ceci ne fera qu’augmenter les effets indésirables du médicament sans vous apporter davantage de soulagement des symptômes.

Mode d’administration

Pour  bien appliquer le Locoid procédez comme suit :

  1. Mettez le produit par touches espacées et en une fine couche au niveau des lésions.
  2. Utilisez un gant en plastique afin d’étaler le produit jusqu’à ce qu’il soit complètement absorbée par la peau.
  3. Lavez-vous les mains énergiquement avec du savon pour éliminer toutes traces de corticoïdes sur vos doigts (essentiel avant de vous toucher le visage par exemple).

Que faire en cas d’oubli?

Si vous avez oublié l’application du Locoid sur les lésions cutanées à l’heure habituelle, vous pouvez en appliquer dès que vous vous en souvenez.

Par contre, si c’est presque l’heure de la prochaine application, sautez cette application et continuez votre traitement selon le rythme habituel.

N’appliquez jamais cette crème en double dose, en pensant rattraper une application omise car ceci peut vous mettre en danger en raison de la majoration du risque de survenue d’effets secondaires.

Que faire en cas de surdosage?

Il n’a pas été rapporté de cas de surdosage à cause du Locoid.

Si vous utilisez cette crème de façon exagérée ou sur une période prolongée, vous risquez d’accroître les risques de survenue des effets indésirables.

Mises en garde spéciales et précautions d’usage

Comme avec tous les médicaments nécessitant une ordonnance, il est essentiel de faire attention aux précautions d’usage.

En voici une liste non-exhaustive :

Si vous ne constatez pas d’amélioration au bout de 2 semaines de traitement par Locoid, consultez votre médecin.

Cette crème est uniquement destinée à un usage cutané, il ne faudrait en aucun cas l’utiliser par voie orale, ophtalmique ou intra-vaginale.

Ne mettez pas Locoid sur les paupières en raison du risque de glaucome (affection oculaire caractérisée par une augmentation de la pression oculaire et une atrophie du nerf optique).

Le traitement de grandes surfaces par le médicament nécessite une surveillance stricte du nombre des tube utilisés.

  • Aussi, n’utilisez pas ce traitement anti-eczéma avec des pansements occlusifs et dans la mesure du possible avec des couches ou des pantalons en plastique, car ceci pourrait augmenter notablement le passage systémique du médicament (passage du médicament dans la circulation sanguine).
  • L’augmentation du passage des corticoïdes locaux dans la circulation sanguine peut être responsable de la survenue des effets secondaires d’une corticothérapie générale en particulier chez les enfants et les nourrissons.
  • Ces effets sont liés à un excès de corticoïdes dans le corps avec apparition d’une obésité de la face et du tronc ainsi que d’autres symptômes.
  • Ils peuvent aussi être liés à une carence totale en hormones corticoïdes lors de l’arrêt du traitement à cause de l’inactivation des glandes surrénales avec survenue d’une insuffisance surrénalienne aigüe.

Chez le nourrisson, Locoid en étant un corticostéroïde fort doit être évité dans la mesure du possible. Chez le nourrisson, les plis de la peau ainsi que les couches peuvent créer un phénomène d’occlusion augmentant ainsi le risque d’apparition des effets indésirables.

Ce traitement ne doit en aucun s’étaler sur une période de plus de 4 semaines.

N’utilisez pas Locoid sur des zones du visage, des aisselles ou de l’aine sauf prescription de votre médecin.

  • En effet, plusieurs essais ont montré que l’usage d’un corticoïde à action forte de façon prolongée sur le visage peut être responsable d’une dermite cortico-induite (causée par les corticoïdes)  avec des rechutes à chaque arrêt du médicament.

N’associez pas à ce traitement, d’autres produits contenant des corticostéroïdes.

Stockage et conservation

La durée de conservation est de 3 ans

Tenez le médicament hors de la portée des enfants

Le médicament doit être stocké dans une température ne dépassant pas 25°C loin de la lumière et de l’humidité.

Ne mettez pas le médicament dans le réfrigérateur ou dans le congélateur.

Risques, dangers et effets secondaires du Locoid

Comme la majorité des traitements nécessitant une ordonnance, cette crème anti-eczéma comporte quelques dangers et autres effets secondaires qu’il est nécessaire de connaitre, pour éviter les risques et savoir réagir en fonction si ils surviennent.

Locoid : effets secondaires

Sachez tout d’abord que vous devez vous conformer à la prescription et à la posologie indiquée par votre médecin afin de minimiser les risques de survenue d’effets secondaires.

Par ailleurs Locoid peut être responsable d’un certain nombre d’effets indésirables. Si vous constatez l’apparition d’un ou de plusieurs de ces effets, arrêtez  immédiatement l’application du médicament et consultez votre médecin ou un professionnel de la santé rapidement.

Ce dernier prendra la décision de cesser ou de continuer le traitement.

Voici la liste des effets indésirables ayant été rapportés par les études cliniques à la suite de la commercialisation du médicament :

  • Une atrophie de la peau avec une peau beaucoup plus fine et plus fragile en cas d’utilisation prolongée du médicament
  • Des télangiectasies (dilatation d’un ou de plusieurs vaisseaux capillaires se présentant sous forme d’un fin réseau rouge). Cet effet est à redouter s’il apparaît dans le visage.
  • Des vergetures
  • Un purpura (tâches cutanées causées par le passage du sang hors des capillaires)
  • Une rosacée ou couperose
  • Un retard de cicatrisation de la peau
  • Une éruption d’acné ou de pustules sur la peau
  • Une dépigmentation (éclaircissement) au niveau des zones traitées
  • Une hypertrichose (développement anormal de poils dans des zones ou il n’existe normalement que du duvet)
  • Une dermatite péri-orale dont la fréquence reste rare
  • Un eczéma de contact
  • Un urticaire (plaques rosées ressemblant à des piqûres d’orties causant des démangeaisons et qui disparaissent en quelques heures pour réapparaître dans d’autres endroits du corps)
  • Dépression de l’axe hypothalamo-hypophyso-corticotrope  en cas d’usage prolongé, d’application sur des surfaces étendues ou à cause de la présence d’un phénomène d’occlusion.

Les corticoïdes locaux passeront ainsi dans la circulation sanguine et généreront un signal au cerveau inactivant la sécrétion d’ACTH  par l’hypophyse (glande au niveau du cerveau).

Le rôle de l’ACTH est de stimuler la glande surrénale afin qu’elle puisse synthétiser les hormones corticoïdes naturelles indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

A défaut d’ACTH, les glande surrénales, situées au niveau du pôle supérieur de chaque rein, se mettent en phase de repos.

A l’arrêt du traitement, et comme les glandes surrénales ne peuvent relancer immédiatement leur production d’hormones, le corps se retrouve en manque d’hormones corticoïdes essentielles aux fonctions vitales des organes.

Ce défaut d’hormones peut causer un état de défaillance grave : l’insuffisance surrénalienne aigüe.

Syndrome de Cushingoïde : le passage des corticoïdes locaux en grande quantité dans la circulation sanguine au cours de certaines situations (occlusion, grandes surfaces à traiter ou période très prolongée de traitement) peut être à l’origine de diverses complications tels que le diabète, l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang, une obésité au niveau de la face et de la partie supérieure du corps… Cette complication cesse à l’arrêt de l’administration du médicament.

Les contre-indications liées à ce traitement

L’utilisation du Locoid est contre-indiquée dans les situations suivantes :

  • Si vous présentez des lésions infectées par un virus (zona, varicelle…) à une bactérie (impétigo…) , à de champignons (mycose ) ou à des parasites (gale) même en présence d’un état inflammatoire.
  • Si vous avez des lésions ulcérées ou saignantes
  • Si vous présentez un acné
  • Si vous avez une dermatite péri-orale (rougeur autour de la bouche)
  • Si vous souffrez d’une affection de la peau appelée rosacée (sévère rougeur soudaine ou rougeur de la peau et du visage dite aussi couperose)
  • Si vous présentez une hypersensibilité au principe actif du médicament ou à l’un des excipients présents dans le médicament.

Grossesse, allaitement, fertilité

Certaines situations méritent plus d’attention que d’autres.

Analysons les différents cas de figure :

Grossesse

Si vous êtes enceinte et que vous présentez un eczéma ou une autre maladie cutanée nécessitant un traitement par corticoïde, sachez que vous pouvez utiliser Locoid pendant votre grossesse et ce quelque soit votre terme.

Les différentes études conduites sur des grossesses exposées à une corticothérapie n’ont montré aucune augmentation de la fréquence des malformations par rapport à la population générale.

De toute façon, suivez les conseils de votre médecin si vous êtes enceinte et que vous envisagez d’utiliser cette crème contre l’eczéma.

Allaitement

De façon générale, vous devez demander conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien si vous envisagez de prendre un médicament pendant la période d’allaitement.

A la lumière des résultats des études cliniques conduites sur le Locoid, ce médicament peut être utilisé pendant la période d’allaitement.

Les corticoïdes passent dans le lait maternel quand ils sont pris par voie orale. Vu que ce médicament est une forme topique locale, le passage dans le lait maternel reste négligeable.

Cependant l’application de cette crème sur les seins est contre-indiquée.

Interactions médicamenteuses

Locoid ne présente pas d’interactions avec d’autres médicaments. Cependant, il faut tenir votre médecin au courant si vous prenez d’autres médicaments, et tout particulièrement si vous appliquez d’autres crèmes sur votre peau.

Avis des professionnels de la santé sur le Locoid et témoignages des patients

Pour vous faire une idée plus précise sur ce traitement, nos équipes ont recueillis pour vous les avis et témoignages à propos de cette crème.

Avantages et inconvénients

Le Locoid est un médicament de la famille des corticostéroïdes et destiné à traiter l’eczéma ainsi que d’autres pathologies de la peau.

Il est très efficace pour soulager rapidement les symptômes gênants : rougeur, inflammation, démangeaisons…

Le problème c’est que le risque de rechute existe et est très fréquent puisque le médicament ne vise qu’à traiter les symptômes de la pathologie, pas de guérir de façon définitive l’eczéma.

De plus son usage fréquent peut entraîner des effets indésirables dont l’affinement de la peau. Ceci pourrait être en cause de récidives plus fréquentes en raison de la suppression du rôle de la barrière cutanée qui devient ainsi beaucoup plus fragile : son effraction par les allergènes devient plus facile en raison de sa finesse.

Avis des professionnels de la santé sur le médicament

Selon les professionnels de la santé, Locoid est un traitement incontournable et le service médical rendu par ce topique local reste important dans le traitement de l’eczéma ainsi que d’autres maladies dermatologiques.

Avis et témoignages des utilisateurs

La majorité des utilisateurs sont très satisfaits par les résultats rapides que donne le Locoid sur leurs symptômes cutanés malgré ses effets indésirables.

Les symptômes étant très génants pour l’esthétisme et l’apparence physique, les témoignages des patients mettent en avant la rapidité d’action de cette crème anti-eczéma contre ces symptômes.

Locoid : guide d’achat complet

De nos jours, le secteur des médicaments souffre énormément du marché noir, composé de traitements contre-fabriqués ou périmés, qui peuvent être potentiellement très dangereux pour la santé des patients.

Pour éviter les risques sur votre santé, nous vous proposons ce guide d’achat pour vous indiquez les canaux de vente fiables de Locoid, ainsi que les prix normalement pratiqués en pharmacie réglementée.

À noter : un prix anormalement bas doit vous alerter sur la provenance ou la qualité de votre crème anti-eczéma.

Où acheter Locoid ?

Vous devez vous présenter avec une ordonnance médicale afin de vous faire délivrer ce médicament en pharmacie.

Certaines pharmacies peuvent vous délivrer Locoid en consultant l’historique de vos anciennes ordonnances médicales en cas de circonstances particulières (perte de l’ordonnance médicale, médecin traitant en congé…).

Vous pouvez aussi vous procurer le Locoid sans ordonnance à portée de main, à travers une pharmacie en ligne. Par contre ici, vous devez redoubler de vigilance et être sûr de l’authenticité de la pharmacie en ligne sur laquelle vous désirez passer votre commande.

Le commerce des produits pharmaceutiques s’est beaucoup répandu ces dernières années, ce qui augmente le risque que courent les clients de tomber sur des commerçants peu scrupuleux vendant des produits périmés ou contrefaits.

En pharmacie physique

Si vous avez une ordonnance médicale, vous pouvez vous procurer le Locoid à n’importe quelle pharmacie de ville en étant muni de votre carte vitale.

A noter: ce médicament est très répandu et devrait être disponible dans toutes les pharmacies.

En pharmacie en ligne

Si vous n’ avez pas de prescription médicale et que vous envisagez comme même d’acheter Locoid, vous pouvez vous le procurer aisément et rapidement en le commandant dans une pharmacie en ligne.

D’ailleurs, nous vous recommandons vivement de passer par notre partenaire (sélectionné par les professionnels de la santé qui composent nos équipes) treated.com, qui est une pharmacie en ligne agréée par l’état et qui collabore avec les meilleurs laboratoires pharmaceutiques au monde.

Pour cela, il vous suffit simplement de créer un nouveau compte et de remplir un questionnaire médical. Pour la sécurité de la clientèle, ce dernier sera  vérifié par un médecin agréé par l’Union Européenne afin de donner l’accord ou pas à la délivrance du médicament.

En cas d’absence de contre-indications à son usage, la commande est rapidement préparée et envoyée à l’adresse que vous auriez choisi dans un délai de un jour ouvrable.

Votre dossier médical sera conservé en toute sécurité pour une éventuelle nouvelle commande sur le site.

A quel prix?

Le prix du Locoid est de 2,62 euros pour un tube de 30 g en pharmacie de ville.

Sur Treated, vous trouverez:

  • 30g de Locoid (en crème) pour 45.99€
  • 100g de Locoid (en crème) pour 68.49€ ce qui représente une économie de 85€
  • 1 tube de Locoid (en pommade) pour 45.99€

FAQ : les questions fréquentes à propos de Locoid

  • « Est- ce que l’application du Locoid une fois par jour est efficace sur mon eczéma ? »

Dans l’idéal, 2 applications de cette crème par jour sont indiquées afin de traiter un eczéma conséquent rapidement.

Cependant, même une application unique par jour peut être efficace sur les poussées d’eczéma. En effet, la peau joue le rôle de réservoir.

En d’autres termes, la crème à la cortisone s’accumule dans la partie superficielle de la peau puis diffuse progressivement vers les couches plus profondes, ce qui explique que dans l’immense majorité des cas, une seule application par jour est assez efficace et serait recommandée en cas de survenue d’effets secondaires gênants suite à une application biquotidienne.

Mais, pour un meilleur contrôle de vos symptômes, sachez que vous devez vous conformer aux prescriptions de votre médecin

  • « En étant atteint d’asthme et d’eczéma, est-ce que le Locoid pourrait soulager mes symptômes asthmatiques ? »

Certes, l’eczéma et l’asthme surviennent sur un même terrain génétique, qui est le terrain atopique.

Mais, en aucun cas, cette solution cutanée ne permettrait de contrôler votre maladie asthmatique pour laquelle vous devriez être suivi et traité par un spécialiste.

Généralement, l’asthme se manifeste quelques années après l’apparition de l’eczéma atopique.

  • « Quels sont les autres traitements locaux destinés à soulager les symptômes de l’eczéma en association avec les corticoïdes (Locoid) ? »

Une des composantes de l’eczéma étant la sécheresse de la peau. Ceci nécessite d’associer au traitement local par corticoïdes des crèmes émollientes/hydratantes dont le but est de reconstruire la barrière cutanée généralement abîmée chez les personnes atteintes d’eczéma.

Ces crèmes agissent en restaurant la composante lipidique entre les cellules et en maintenant une hydratation cutanée optimale. Ceci permettrait d’obtenir une peau plus souple, moins fragile et plus imperméables aux allergènes environnants.

Aussi, en cas d’infection des lésions d’eczéma, un traitement antibiotique sera nécessaire.