Diane 35

Diane 35 : posologie, effets secondaires, avis, ordonnance, prix et guide d’achat.

Comme 70 à 80% des adolescents, vous souffrez peut-être d’acné. Cette maladie de peau hormono-dépendante, bien que courante, s’observe à divers degrés : de quelques boutons épisodiques sur le menton à une forme extrêmement sévère, touchant le visage, mais aussi le dos, le cou, le torse…

Si les traitements habituels n’ont pas réussi à venir à bout de votre acné, votre dermatologue peut être amené à vous orienter vers DIANE 35, une pilule anti-acnéique et anti-hirsutisme dont la composition est similaire à une pilule contraceptive (bien que cette pilule n’est quasiment jamais utilisée comme un simple moyen de contraception).

Afin d’éclairer votre choix, voici une présentation de DIANE 35, de son fonctionnement aux risques qui sont liés à sa consommation.

Présentation de la pilule DIANE 35

DIANE 35 est un médicament fabriqué et distribué depuis 1987 par les laboratoires BAYER, comptant parmi les leaders de l’industrie pharmaceutique au niveau mondial.

Ce traitement est délivrée uniquement sur ordonnance, et se présente sous la forme de comprimés s’administrant par voie orale.

Quelle pathologie cette pilule permet-elle de traiter ?

Bien que de composition similaire à un contraceptif oral combiné (COC), DIANE 35 n’est pas une pilule contraceptive à proprement parler.

En effet, si l’association de ses deux hormones, un estrogène (l’éthinylestradiol) et un progestatif (l’acétate de cyprotérone), lui confère un pouvoir contraceptif, DIANE 35 est exclusivement prescrite dans le cadre d’un traitement hormonal anti-acnéique et anti-hirsutisme.

Ce médicament est ainsi préconisée en traitement d’une acné modérée à sévère résultant d’une sensibilité aux androgènes (hormones mâles) chez la femme en âge de procréer, associée ou non à une séborrhée (phénomène de peau grasse).

Cette pilule est également utilisée chez la femme en âge de procréer pour contrer l’hirsutisme, autrement dit dans le but de réduire une pilosité excessive.

Comment marche DIANE 35 ?

Dans cette section, nous allons nous concentrer sur les 2 bénéfices principaux de cette pilule et analyser ainsi son fonctionnement contre l’acné, puis contre l’hirsutisme.

Traitement dermatologique

DIANE 35 doit son action anti-acnéique à l’intervention combinée de l’estrogène (l’éthinylestradiol) et du progestatif dérivé de la progestérone (l’acétate de cyprotérone) qu’elle contient.

Ces deux hormones femelles agissent comme un contrepoids à une hormone mâle, l’androgène, qui, produite en quantité trop importante se révèle être une des causes de l’acné.

Chez la femme en âge de procréer, la libération en excès d’androgènes, notamment au moment de la puberté, perturbe l’équilibre hormones mâles / hormones femelles.

La prise de DIANE 35 chez les femmes souffrant d’acné permet de contrebalancer ce déséquilibre, en « injectant » des hormones femelles dans leur organisme.

L’objectif étant que les hormones femelles retrouvent leur place dominante par rapport aux hormones mâles, et inhibent la production de sébum.

Traitement de l’hirsutisme

C’est le même mécanisme qui permet de lutter contre l’hirsutisme chez la femme.

L’androgène produite en excès favorise la pousse des poils dans des zones naturellement galbes, c’est à dire sans poils, de la femme.

En augmentant le taux d’estrogènes et de progestérones dans le corps des femmes en âge de procréer atteintes d’hirsutisme, DIANE 35 participe à rééquilibrer les proportions d’hormones femelles par rapport aux hormones mâles.

A qui s’adresse ce traitement ?

DIANE 35 est exclusivement prescrite aux femmes en âge de procréer souffrant d’acné et d’hirsutisme.

Même si ces pilules possèdent un pouvoir contraceptif, elles ne doivent pas être utilisées comme tel. Ainsi, DIANE 35 ne s’adresse pas aux femmes en âge de procréer ayant la peau saine et cherchant seulement un moyen de contraception.

Ce traitement n’est pas recommandé avant la ménarche, c’est à dire avant les premières règles. Ainsi, les jeunes filles qui ne sont pas encore formées seront exclues du traitement.

Ce médicament ne peut par ailleurs pas être donné à un homme, au risque de provoquer à moyen et long terme les symptômes d’une féminisation.

Quels sont les avantages de la pilule DIANE 35 ? Inconvénients ?

Du fait de sa composition, DIANE 35 participe à résorber l’acné ou l’hirsutisme féminin tout en protégeant d’une grossesse non désirée. Un seul médicament intervient donc sur deux tableaux, limitant ainsi la multiplication des traitements.

Quelle est l’efficacité de ces pilules?

L’efficacité de DIANE 35 pour le traitement hormonal de l’acné est reconnue. Toutefois, ses effets positifs ne s’observent pas avant plusieurs mois et resteraient modérés.

Sous quelle forme se présente ce traitement contre l’acné ?

Ce médicament se présente sous la forme d’un comprimé enrobé beige, administré par voie orale.

Elle est packagée dans une plaquette de 21 pilules, par boite d’une ou trois plaquettes.

Composition et ingrédients de DIANE 35

DIANE 35 peut être assimilée à une pilule estroprogestative.

Elle combine deux principes actifs : un estrogène (Éthinylestradiol micronisé) à hauteur de 0,035 mg par comprimé, et un progestatif (Cyprotérone acétate) à hauteur de 2 mg par comprimé.

Les excipients, ingrédients non médicamenteux sont les suivants :

  • Amidon de maïs
  • Calcium carbonate
  • Cire de lignite
  • Fer jaune oxyde
  • Glycérol
  • Lactose monohydrate
  • Macrogol 6000
  • Magnésium stéarate
  • Povidone K 25
  • Povidone K 90
  • Saccharose
  • Talc
  • Titane dioxyde

Focus sur les principes actif

DIANE 35 possède deux substances actives : le Cyprotérone acétate et l’Éthinylestradiol.

Le premier est un progestatif dérivé de la progestérone. Son effet antiandrogénique tient dans sa capacité à interférer dans la relation entre l’androgène et les cellules des glandes sébacées. Il inhibe la liaison, et freine ainsi la production de sébum, de même que son expulsion.

Il bloque également la croissance et le développement du poil.

L’estrogène « Éthinylestradiol » amplifie l’action du Cyprotérone acétate.

DIANE 35 et controverses

Momentanément retirée en 2013 du marché français, ce traitement a fait son retour en pharmacie dès janvier 2014.

En cause : son lien présumé avec des accidents cardiovasculaires que quelques utilisatrices ont subis.

Suite aux investigations, il apparaît que l’utilisation de DIANE 35 avait été largement détournée de son usage premier, les gynécologues ayant eu tendance à la prescrire comme pilule contraceptive.

Désormais strictement réservée à son usage anti-acnéique et anti-hirsutisme, ces pilules ne doivent par ailleurs plus être systématiquement prescrites en première intention pour venir à bout de l’acné. Son utilisation ne doit intervenir qu’en cas d’échec des autres thérapies d’usage.

Tout savoir sur procédure européenne de réévaluation du rapport bénéfice/risque de DIANE 35 et ses génériques en cliquant sur ce lien.

DIANE 35 est-elle remboursée par la sécurité sociale / complémentaire santé ?

DIANE 35 ne bénéficie par contre pas de remboursement de la Sécurité Sociale. Dans la mesure ou la et durée du traitement peut s’étendre sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Ainsi, avoir recours à ce traitement peut s’avérer couteux.

Posologie : comment prendre Diane 35 ?

Bien connaître et bien respecter la posologie de son médicament, c’est assurer les conditions idéales pour que le traitement aboutisse. Alors, comment prendre ces pilules en toute sécurité ?

Quand commencer DIANE 35 ? Quand l’arrêter ?

Avant tout, nous rappelons que c’est un médicament soumis à une prescription médicale stricte. Avant de débuter tout traitement par ces pilules, il est donc primordial de consulter un médecin.

Ce dernier vous invitera à débuter un traitement par DIANE 35 sous quelques conditions uniquement :

  • Premièrement : votre médecin s’assurera que vous, ou vos plus proches, ne présentez pas d’antécédents ou de risques d’accidents thromboemboliques.

Ce traitement ne vous sera prescrit que si vous ne présentez pas de risques probables.

  • Deuxièmement : depuis 2014, ce médicament ne fait plus l’objet d’une prescription en première intention pour lutter contre l’acné. C’est après avoir constaté que les traitements habituels (traitements topiques locaux ou traitements antibiotiques systémiques) ne fonctionnent pas que vous pourrez être amenée à suivre un traitement par DIANE35
  • Troisièmement : en raison de sa composition et de son incidence sur le cycle menstruel de la femme, DIANE 35 ne vous sera prescrite que si un traitement à base d’hormones a une réelle chance de diminuer votre acné.

Il est à noter que les effets du traitement sur l’acné ou l’hirsutisme ne sont pas vérifiables avant trois ou quatre mois, voire davantage. Si vous ne constatez pas d’améliorations notables durant ce laps de temps, soyez patiente et n’interrompez pas votre traitement sans en avoir discuté préalablement avec votre praticien ou votre dermatologue.

A l’inverse, lorsque votre peau a regagné un aspect saint, il est important que vous abordiez la question de l’arrêt du traitement avec votre médecin.

DIANE35 n’a pas vocation à se substituer à un contraceptif oral spécifiquement prévu à cet effet et sa prise doit être limitée dans le temps.

Mais, sachez que si vous pouvez arrêter de prendre ces pilules quand bon vous semble, la suspension du traitement suspendra également votre protection contre les grossesses non désirées.

Prenez conseil auprès de votre médecin pour que la transition entre DIANE 35 et un autre moyen de contraception se fasse sans encombre.

Si votre praticien a décidé de vous prescrire ces comprimés pour endiguer votre acné ou votre hirsutisme, voici la marche à suivre concernant la première prise.

Si vous preniez un contraceptif oral auparavant :

Veillez à ne pas cumuler la prise de DIANE35 et de votre ancienne pilule. Cela pourrait vous mettre en danger.

Il est préférable de prendre le 1er comprimé le lendemain de la prise du dernier comprimé actif de votre ancienne pilule estroprogestative orale. Lorsque la plaquette de votre ancien contraceptif estroprogestatif oral contenait 21 pilules, enchainez directement avec ce traitement.

Si votre moyen de contraception oral contenait 28 pilules par plaquette, ne prenez pas les 7 comprimés placébo et débutez la plaquette au 22e jour de votre cycle.

Au plus tard, vous pouvez entamer votre plaquette de DIANE 35 le jour habituel de reprise de votre ancienne pilule, soit le lendemain du dernier jour de la pause thérapeutique de 7 jours (plaquette de 21 comprimés), ou le lendemain de la prise du dernier comprimé placébo (plaquette de 28 comprimés).

Le respect de ces recommandations assure la continuité de votre protection contre les grossesses non désirées.

Si vous n’aviez pas de moyen de contraception auparavant:

Vous devez prendre le 1er comprimé de la plaquette DIANE 35 le premier jour de vos règles.

Sachez que pendant la durée du traitement, et à condition de respecter la posologie, vous ne pourrez normalement pas tomber enceinte.

Quel(s) dosage(s) ?

A l’image des pilules contraceptives classiques, un comprimé est à prendre chaque jour à la même heure pendant 21 jours consécutifs.

Il est important de prendre les comprimés de DIANE 35 dans un ordre bien précis : les comprimés sont donc numérotés de 1 à 21.

Suite à ces 21 jours, une période de pause thérapeutique est à observer durant 7 jours.

Le lendemain du dernier jour de cette pause thérapeutique, vous devrez entamer une nouvelle plaquette et suivre de nouveau le même cycle.

Que faire en cas d’oublis de ma pilule?

Il peut arriver d’oublier de prendre un comprimé de DIANE 35. Dans ce cas de figure, comment réagir ?

Deux situations sont possibles :

Vous avez oublié de prendre le dernier comprimé il y a moins de 12h.

Dans ce cas, prenez immédiatement la pilule omise, et continuez votre plaquette comme à l’accoutumée. Vous pourrez prendre deux cachets dans la même journée.

Vous avez oublié de prendre le dernier comprimé il y a plus de 12h.

Prenez également dès que vous vous en apercevez le comprimé manqué. Si vous vous en rendez compte au moment de prendre la pilule suivante, prenez les deux de manière concomitante. Puis continuez de prendre DIANE 35 à l’heure habituelle jusqu’à la fin de la plaquette.

Sachez toutefois que l’effet contraceptif de ce traitement n’est plus assuré. Il convient donc, si vous avez des rapports sexuels et que vous ne souhaitez pas tomber enceinte, vous protéger par d’autres moyens de contraception (préservatifs, diaphragmes…) jusqu’à la reprise de la plaquette suivante, y compris pendant les règles.

Par ailleurs, en cas de troubles gastro-intestinaux sévères (vomissements ou diarrhée sévère), vous devez prendre certaines précautions:

  • Si vous vomissez dans les 3/4 heures qui suivent la prise de votre pilule DIANE 35, il est recommandé de suivre les préconisations fournies en cas d’oubli : prenez un comprimé équivalent dans une nouvelle plaquette et continuez le traitement de manière habituelle jusqu’à la fin de la plaquette.
  • Si vous vomissez ou avez une diarrhée sévère après ce délai de 4 heures, il est possible que la pilule n’ait pas été totalement absorbée. Pour limiter les risques d’être exposée à une grossesse non désirée, prenez des mesures contraceptives complémentaires.

Que faire en cas de surdosage ?

Vous avez pris plus de comprimés que vous auriez dû ?

Peut-être allez vous ressentir des nausées et subir des vomissements, des troubles du cycle ou des hémorragies de privation (saignements d’origine utérin) : ce sont les manifestations habituelles d’un surdosage de DIANE35.

Si une fillette venait à prendre par inadvertance DIANE 35 avant d’avoir ses règles pour la première fois, elle pourrait également constater des saignements d’origine utérine.

Quelque soit votre réaction à un surdosage, il est important de prendre attache sans tarder avec un professionnel de la santé, que ce soit votre médecin traitant, votre pharmacien ou le service des urgences le plus proche de votre localisation.

Les précautions d’usage

Avant de prendre ce traitement efficace contre l’acné, il est nécessaire de lire attentivement les précautions d’usage (analysées au cas par cas) listées ci-dessous:

Autres moyens de contraception

Compte-tenu de ces propriétés contraceptives, les patientes recevant DIANE 35 ne doivent pas utiliser d’autres moyens de contraception hormonaux (pilules, anneaux, stérilet hormonaux, implants…).

Examen clinique

Avant toute prescription, votre médecin pratiquera une batterie d’examens afin de déterminer si vous êtes éligible au traitement par DIANE 35.

En cours de traitement, il vous reviendra de consulter régulièrement votre praticien pour faire le point sur certains éléments cliniques :

  • votre poids
  • votre tension artérielle
  • la santé de vos seins (palpation, mammographie et échographie mammaire)
  • la santé de votre appareil génital (à l’aide d’un frottis cervicovaginal)
  • votre triglycéridémie
  • votre cholestérolémie
  • votre glycémie

Si vous êtes diabétique, obèse, ou si vous souffrez d’un excès de prolactine dans le sang, ou d’une affection bénigne du sein ou de l’utérus, vous devrez faire encore davantage preuve de régularité et de sérieux concernant votre suivi médical.

Régime alimentaire

DIANE 35 est un médicament contenant de la saccharose et du lactose. Si votre médecin vous a découvert une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase, il est préférable de vous abstenir de prendre cette pilule.

En l’absence d’allergie connue, aucun changement spécifique de régime alimentaire n’est à opérer. Attention cependant : les traitements à base d’hormones ont tendance à ouvrir l’appétit.

Aussi, si vous souhaitez conserver votre ligne, veillez à ne pas augmenter substantiellement vos rations journalières.

Contraception hormonale orale et infections sexuellement transmissibles

DIANE 35, à l’image des autres pilules estroprogestatives permet de se prémunir de grossesses non désirées mais ne protègent en aucun cas de maladies sexuellement transmissible, telles que le VIH (SIDA), hépatites etc…

Le port de préservatifs (masculins ou féminins) et de digues dentaires restent les seules protections à même d’éviter d’être infectés.

Conduite de véhicules

Aucun des effets secondaires possibles de ce médicament n’affectent a priori l’attention. Aussi, vous pouvez sans crainte conduire et utiliser des machines pendant votre traitement.

Exposition solaire

Si durant une précédente grossesse vous avez eu un « masque de grossesse », vous devez observer une certaine prudence face aux expositions solaires et aux rayons ultraviolets, au risque de faire réapparaitre ces tâches brunes.

Stockage et conservation de DIANE 35

Ce médicament est composé d’hormones, il est donc d’autant plus important que des enfants n’en usent pas, cette pilule impactant les équilibres hormonaux naturels de celui qui le prend.

Tenez donc bien vos plaquettes hors de la vue et de la portée des enfants.

DIANE 35 est un produit périssable. Sa durée de vie totale est de 5 ans. Prenez garde à la date de péremption indiquée sur le packaging. Passé cette date (qui se rapporte au dernier jour du mois indiqué), le principe actif pourrait être moins efficace.

Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières en ce qui concerne sa conservation. Gardez tout de même vos contraceptifs oraux dans un endroit propre et sec afin de ne pas en altérer les propriétés.

Enfin, ce médicament à un impact sur la nature. Evitez de jeter les pilules non utilisées au tout-à-l’égout ou aux ordures ménagères. Confiez vos médicaments périmés et/ou non utilisés à votre pharmacien. Ce dernier pourra les éliminer de manière à minimiser les conséquences sur l’environnement.

Dangers, contre-indications et effets secondaires de Diane 35

Comme toute pilule estroprogestative, elle comporte des risques qui peuvent s’avérer graves, voire mortels. Il est donc important de connaître tous les effets secondaires et les contre-indications des médicaments que vous prenez, afin de réagir vite et de manière adéquate en cas de problème.

Les effets secondaires de DIANE 35

DIANE 35 est formulée à partir d’estrogènes et de dérivés de progestatifs. Ces hormones femelles ont une incidence systémiques sur l’organisme : elles influent sur le cycle de reproduction de la femme, mais également sur la circulation du sang, sur la rétention de graisses…

Si certains effets secondaires sont bénins, bien que parfois gênants, d’autres peuvent se révéler d’une extrême gravité.

C’est pourquoi vous devez prendre connaissance de l’ensemble des effets secondaires afin d’adopter un comportement approprié si vous veniez à en souffrir.

Accidents cardiovasculaires

Les pilules dites de 3e et 4e génération, auxquelles peut s’assimiler DIANE 35, augmentent statistiquement le risque d’accidents cardiovasculaires de celles qui les prennent. D’autant que certaines études ont démontré que la cyprotérone, un des principes actifs de ces pilules, faisait courir un risque plus important d’accidents thromboemboliques veineux que le lévonorgestrel (progestatif de deuxième génération).

Les estrogènes et les dérivés de progestérone qui la composent favorisent en effet la formation de caillots de sang dans une veine, principalement des membres inférieurs (phlébite), mais également dans les poumons (embolie pulmonaire).

Elle favorisent également l’obstruction des artères cardiaques (infarctus du myocarde) ou cérébrales (accident vasculaire cérébral). Extrêmement rarement, les veines et artères hépatiques (du foie), mésentériques (de l’abdomen), rénales (des reins) ou rétiniennes (des yeux) peuvent être touchées.

Si ce risque reste minime, il est néanmoins à prendre avec beaucoup de sérieux.

Ces accidents peuvent être d’une extrême gravité, leurs conséquences les plus dramatiques, rares mais réelles, pouvant aller du handicap permanent à la mort.

Quelques symptômes doivent vous alerter, vous faire stopper le traitement immédiatement et vous faire consulter au plus vite un médecin ou les urgences les plus proches, parmi lesquels :

  • douleur et/ou gonflement unilatéral inhabituel de la jambe ;
  • douleur soudaine et sévère dans la poitrine, irradiant ou non dans le bras gauche ;
  • essoufflement soudain ;
  • apparition soudaine d’une toux ;
  • céphalées (maux de tête) inhabituelles, sévères, prolongées ;
  • perte soudaine de la vision, partielle ou totale ;
  • diplopie (fait de voir double) ;
  • troubles du langage ou aphasie ;
  • vertiges ;
  • perte de connaissance avec ou sans convulsions focalisées ;
  • affaiblissement ou engourdissement très marqué touchant subitement un hémicorps (la partie droite ou gauche du corps) ou une partie du corps ;
  • troubles moteurs ;
  • douleur abdominale aiguë.

Avant toute prescription, l’analyse par votre médecin, dermatologue ou votre gynécologue, de votre âge, de votre poids, de votre tabagisme, de vos taux de cholestérol et triglycéride, de vos antécédents familiaux, de votre tension, devra être minutieuse.

Si vous présentez un risque trop élevé, l’utilisation d’un contraceptif hormonal ne vous sera peut-être pas accordée.

Attention, si vous souffrez de diabète, de lupus érythémateux disséminé, du syndrome hémolytique et urémique, des entéropathies inflammatoires chroniques (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique, par exemple) ou de drépanocytose, vous présentez un risque accru d’effets secondaires au niveau cardiaque.

Si vous prenez DIANE 35 après votre grossesse, vous présentez également un risque plus important.

Enfin, en cas d’immobilisation prolongée (intervention médicale majeure, intervention sur les jambes), il est recommandé de suspendre son traitement au moins quatre semaines à l’avance. Vous pourrez reprendre vos prises quotidiennes deux semaines au moins après être à nouveau mobile.

Si vous n’avez pas pu arrêter à temps, un traitement anti-thrombotique pourra être envisagé.

Pour en savoir plus sur les facteurs augmentant le risque de thromboembolique veineux : n’hésitez pas à vous rendre sur ce lien: https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/Reduire-le-risque-cardio-vasculaire/les-facteurs-de-risque-cardio-vasculaires

Troubles du cycle

Spottings

Assez courant lors des premiers mois d’utilisation, des spottings (ou légers saignements entre les règles) peuvent survenir.

S’ils ne sont pas graves, il est tout de même prudent d’en avertir votre praticien. En revanche, il n’est pas nécessaire d’interrompre vos prises quotidiennes de DIANE 35.

Ils disparaissent généralement spontanément après quelques mois de traitement. S’ils persistent ou apparaissent après plusieurs mois de traitement, discutez en avec votre médecin.

Absences de régles

Les estroprogestatifs oraux peuvent, chez certaines femmes, stopper les « règles » ou hémorragies de privation.

Que faire si vous constatez que vous ne saignez pas entre deux plaquettes ?

Si vous avez pris correctement votre pilule, si vous n’avez pas vomi ni eu de diarrhées et si vous n’avez pas pris d’autres médicaments, les chances que vous soyez enceinte sont minces.

Toutefois, si vous constatez par deux fois successives l’absence de règles, il convient de consulter au plus vite un médecin afin vérifier votre état. Suspendez votre traitement le temps d’être assurée que vous n’attendez pas un enfant.

Si vous avez un doute sur l’un ou l’autre des points cités ci-dessus, pratiquez un test de grossesse avant de poursuivre le traitement.

A l’arrêt du traitement, il est possible de constater des aménorrhées (absence de règles) post-thérapeutiques.

Cancer du sein

Si le lien de cause à effet n’a pas été établi formellement, il apparaît qu’un cancer du sein est relativement plus souvent diagnostiqué aux femmes suivant un traitement par association estroprogestative orale, dont DIANE 35.

L’autopalpation des seins et l’examen régulier de votre poitrine par des professionnels de la santé (médecin traitant ou gynécologue) est donc très important, d’autant plus si vous prenez, ou projetez de prendre, ces pilules. Si vous sentez une grosseur au niveau de votre poitrine, consultez au plus vite un médecin.

Autres effets secondaires rares nécessitant un traitement

  • Hypertension artérielle
  • augmentation importante des lipides dans le sang : quantité excessive de cholestérol, triglycérides ou de sucre dans le sang
  • diabète
  • nodule ou tension douloureuse des seins
  • affections hépatiques : tumeurs bénigne au foie, jaunisse (ictère cholestatique),
  • vertiges
  • troubles de la vision
  • chloasma : apparition de tâches sombre sur le visage
  • migraines répétées et intenses
  • écoulement de lait maternel
  • affection du système immunitaire
  • affection du système nerveux
  • survenue ou aggravation des symptômes d’angiœdème
  • modification de la tolérance au glucose et de la résistance périphérique à l’insuline

Certaines affections pourraient survenir ou être aggravées par la prise de DIANE 35 :

  • maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique
  • épilepsie
  • migraine
  • endométriose
  • fibrome utérin
  • porphyrie (maladie du sang)
  • maladie du système immunitaire
  • éruptions de vésicules sur la peau pendant la grossesse (herpès gestationnel)
  • chorée de Sydenham
  • syndrome hémolytique et urémique
  • calculs biliaires

Effets secondaires rares mais autorisant la poursuite du traitement

Ces effets apparaissent chez au moins 1% des patientes.

  • Nausées, douleurs abdominales, vomissements, diarrhée
  • Maux de tête d’intensité faible à modérée
  • Prise ou perte de poids
  • Douleurs ou tensions mammaires modérées, Hypertrophie mammaire
  • Pertes vaginales
  • Sensation de jambes lourdes
  • Spottings
  • Aménorrhée (disparition des règles)
  • Modification de l’humeur (irritabilité, humeur dépressive) et de la libido (augmentation / diminution)
  • Phénomène d’yeux secs (impossibilité de mettre des lentilles de contact)

Effets secondaires de fréquence indéterminée (absence de base de données disponibles)

  • Hypersensibilité
  • Allergie (gonflements du visage, de la gorge, démangeaisons, difficultés à respirer…),
  • Rétention d’eau
  • Rash (irruption cutanée) – urticaire – Affections de la peau et du tissu sous-cutané
  • Erythème noueux
  • Erythème multiforme

Déclaration des effets secondaires

Si vous pensez souffrir d’un effet secondaire, qu’il soit ou non dans cette liste, signalez-le à votre médecin ou votre pharmacien.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance disposent d’une plateforme permettant de déclarer on line : www.ansm.sante.fr

Le signalement des effets indésirables contribue à améliorer la sécurité autour des médicaments. Pensez-y !

Les contres-indications de DIANE 35

Passons maintenant aux contres-indications de cette pilule : quels segments de la population ne devrait pas prendre ce médicament contre l’acné?

Âge

Ce traitement ne doit pas être donnée à une femme avant ses premières règles.

Après 30 ans, il est déconseillé d’utiliser ces comprimés. L’âge est un facteur de risque aggravant de thrombose.

Diane 35 ne doit pas être prescrite à une femme ménopausée.

Allergies

Une allergie connue à l’un des principes actifs ou à un des excipients doit exclure toute utilisation de DIANE 35.

Autres pathologies

DIANE 35 vous sera contre-indiquée si vous souffrez ou avez souffert de pathologies cardiaques :

  • accident thromboembolique artériel ou veineux
  • forme grave de maladie cardiovasculaire
  • excès conséquent de cholestérol ou de triglycérides dans le sang
  • diabète avec lésions vasculaires
  • anomalies de la coagulation sanguine
  • migraines avec trouble de la vision

De même, si vous avez des affections hépatiques (du foie), du pancréas, un cancer hormonodépendant ou une tumeur de l’hypophyse, ce traitement ne vous est pas recommandée.

Si vous souffrez de kystes sur les ovaires, DIANE 35 pourrait ne pas vous être prescrite.

Si vous avez une maladie chronique causant des inflammations et/ou des saignements au niveau de l’intestin (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique), ces comprimés vous seront peu recommandés.

Si au cours d’une grossesse, ou à l’occasion d’un traitement hormonal passé, vous avez perdu l’audition, vous avez développé une porphyrie, un herpès gestationnel ou une chorée de Sydenham, ce traitement vous est contre-indiquée.

Si vous souffrez de drépanocytose (maladie héréditaire affectant la forme des globules rouges), cette pilule ne vous sera probablement pas prescrite.

Si vous avez un lupus érythémateux disséminé (maladie du système immunitaire), DIANE 35 vous est peu conseillée.

Si vous souffrez de dépression, ce médicament peut aggraver vos symptômes : vous devrez l’utiliser avec grande prudence.

Si vous êtes insuffisante rénale, vous pouvez prendre DIANE 35, à condition d’être étroitement suivie.

Si l’un de vos parents proches (parents, grands-parents, sœurs…) a eu un cancer du sein, ce traitement ainti -acné ne vous est pas formellement contre-indiquée, mais vous devrez être vigilente.

Enfin, si vous avez eu par le passé des saignements génitaux intermittents, il est important d’en connaître la cause avant de commencer tout traitement par DIANE 35.

Grossesse et allaitement

Vous ne devez pas prendre cette pilule lorsque vous êtes enceinte. Si vous découvrez votre grossesse pendant la prise de DIANE 35, interrompez votre traitement immédiatement. En revanche, si vous le désirez, il n’y pas de contre-indication pour poursuivre la grossesse.

Aucune étude n’a porté sur le passage du médicament dans le lait maternel. En l’absence de données fiables, la prudence est de mise.

Discutez avec votre médecin de l’opportunité de suivre un traitement comme celui-ci, lorsque vous allaitez ou projetez de le faire.

Interactions médicamenteuses

Certains médicaments peuvent altérer les propriétés médicamenteuses de DIANE 35 (en augmenter la présence dans le sang, diminuer son efficacité ou provoquer des saignements spontanés entre les règles).

De même que ce traitement peut détériorer les effets de certains médicaments, qu’ils soient délivrés sous prescription médicale ou non.

Lors de votre visite, indiquez à votre médecin toutes prises médicamenteuses récentes ou à venir. Il pourra vous informer des risques d’interactions médicamenteuses.

Voici la liste des substances provoquant des interactions qui nécessite révision du traitement :

  • MILLEPERTUIS,
  • Autres contraceptifs hormonaux (autres pilules, anneaux, stérilets hormonaux, bâtonnet contraceptif),
  • GRISEOFULVINE,
  • RIFAMPICINE,
  • RIFABUTINE,
  • DABRAFENIB
  • MODAFINIL,
  • TOPIRAMATE,
  • NELFINAVIR
  • VEMURAFENIB
  • traitement de l’hépatite C : OMBITASVIR/PARITAPREVIR/RITONAVIR/DASABUVIR avec ou sans RIBAVIRINE
  • Anticonvulsivants : PHENOBARBITAL, PHENYTOÏNE, FOSPHENYTOÏNE, PRIMIDONE, CARBAMAZEPINE, OXCARBAZEPINE
  • inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse : NEVIRAPINE ET EFAVIRENZ
  • LAMOTRIGINE
  • APREPITANT
  • BOCEPREVIR
  • BOSENTAN
  • ELVITEGRAVIR
  • RUFINAMIDE
  • TELAPREVIR
  • ETORICOXIB

Avis sur DIANE 35

Dans cette section, nous allons vous partager les différents avis des professionnels de la santé sur cette pilule, ainsi que les témoignages de patients ayant eu recours à ce traitement.

Sachez également que vous pouvez donner votre avis sur ce médicament sur cette page.

Avis des professionnels de la santé sur DIANE 35

Le retrait puis la remise en marché de ces comprimés contre l’acné entre 2013 et 2014 a couvert ce médicament d’une controverse.

Or, pour Fabien Guibal, président du Syndicat National des Dermatologues – Vénéréologue en 2014, si DIANE 35 est prescrite à bon escient, que les examens cliniques en amont de la prescription se révèlent concluants et que la patiente est informée des risques cardiovasculaires, il n’y a pas lieu d’avoir peur.

Voir son interview 

Avis et témoignages des utilisatrices de DIANE 35

Comme expliqué, n’hésitez pas à consulter les avis réels des patients sur notre site ! Aussi, si vous avez eu recours à ce traitement, nous vous encourageons à partager sincèrement votre expérience, ce qui pourra peut-être apporter une aide précieuse aux autres lecteurs.

Guide d’achat de ce traitement anti-acné

Concernant les médicaments et sa propre santé en général, il est important de ne pas se fier à n’importe qui. C’est déjà vrai pour les simples informations éparpillées partout sur internet, mais ça l’est encore plus lorsqu’il s’agit d’acheter un traitement en ligne.

Ainsi, il n’est pas rare de trouver des médicaments périmés ou contre-faits disponibles pour la vente sur des pharmacies en ligne non-fiables.

Pour éviter tous les risques sur votre santé, notre équipes de professionnels vous encourage à passer uniquement via des pharmacies en ligne agréées, disposant de toutes les autorisations nécessaires pour la vente de Diane35 en ligne.

Où acheter DIANE 35 ?

Sachez tout d’abord que ce médicament est délivré uniquement sur ordonnance (Liste I) : seul votre médecin, un gynécologue ou un dermatologue pourront vous la prescrire.

En pharmacie physique

C’est un médicament relativement aisé à se procurer dans une pharmacie physique. Vous pourrez donc vous rendre dans l’établissement le plus proche de chez vous.

En pharmacie en ligne

DIANE 35 peut être acheté en ligne, sous condition de disposer d’une ordonnance. Dans le cas contraire, le partenaire certifié que nous avons sélectionné pour vous (Treated.com) pourra vous la fournir directement en ligne.

Pour ce faire, il vous suffit de remplir un questionnaire détaillé sur internet. Les médecins de cette pharmacie agréée en ligne jugeront de l’opportunité de vous e-prescrire DIANE 35, et si vos réponses sont concluantes, vous pourrez l’acheter en ligne en évitant les risques.

A quel prix?

Le prix de DIANE 35 est libre : chaque pharmacie peut donc décider de son prix de vente. De manière générale, Diane35 est environ 7 ou 10 fois plus chère qu’une pilule contraceptive classique.