Traitement Gonorrhée

Traitement Gonorrhée : posologie, effets secondaires, avis, ordonnance, prix et guide d’achat

Parmi les infections sexuellement transmissibles (IST), anciennement appelées maladies sexuellement transmissibles (MST), une des plus connues reste la gonorrhée, autrement appelée « chaude-pisse » ou plus familièrement encore « chtouille ».

Cette infection survient après un rapport sexuel non protégé : une pénétration vaginale, anale, ou encore orale, le partage d’accessoires sexuels, et ce en l’absence de préservatif.

Sujet bien connue des campagnes de sensibilisation aux MST puis aux IST, la gonorrhée avait enregistré un certain recul avant de connaître une recrudescence à l’orée des années 2000.

Si vous êtes testé positif à cette infection, ou si vous pensez avoir été en contact avec un sujet porteur, voici quelques renseignements utiles sur un traitement efficace pour en venir à bout.

Présentation du kit de traitement Gonorrhée

Composé de deux médicaments, le kit de traitement Gonorrhée permet de soigner une pathologie communément appelée « chaude-pisse », urétrite ou blennorragie, voire, dans un langage très familier « chtouille ».

Due à une bactérie appelée Chlamydia trachomatis, la chaude pisse peut causer, principalement chez les hommes, une inflammation des voies urinaires (urètre), mais également une infection du col de l’utérus chez la femme.

Uniquement disponible sous ordonnance simple, ce traitement combine deux antibiotiques, l’Azithromycine et le Suprax.

Il permet de venir à bout des souches bactériologiques responsables de cette infection sexuellement transmissible.

L’Azithromycine est la version générique d’un médicament développé et commercialisé, à l’origine, par le laboratoire Pfizer : le Zithromax. L’Azithromycine désigne donc indifféremment le nom du médicament et son principe actif.

De la famille des macrolides, il est préconisé pour traiter les infections bactériennes du thorax, des sinus, de la gorge, des amygdales ou des oreilles, et bien sûr la gonorrhée.

Le Suprax, quant à lui, est un antibiotique dont le principe actif s’appelle le céfixime. Proche du groupe des penicillines, il appartient à la famille des bêta-lactamines (céphalosporines dites de 3ème génération).

Bien que tous deux classifiés sous la désignation « antibiotiques », ces médicaments n’ont pourtant pas le même effet sur les bactéries.

Leur association est donc complémentaire et revient à offrir une double solution curative pour attaquer l’infection. C’est pourquoi il est recommandé d’en faire usage de façon concomitante.

Quelle pathologie le traitement gonorrhée permet-il de traiter ?

Le traitement Gonorrhée, comme son nom l’indique, permet de traiter une infection sexuellement transmissible (IST) appelée la chaude pisse.

Deuxième infection sexuellement transmissible en France, après la chlamydiose, la gonorrhée connaît une certaine recrudescence depuis le début des années 2000.

Elle est due à une bactérie, la Chlamydia trachomatis, présente dans les secrétions vaginales et le sperme. Elle se transmet lorsque les partenaires se livrent à des rapports sexuels sans protection, qu’ils soient vaginaux, anaux ou oraux.

La bactérie peut également se transmettre d’une personne à une autre lorsqu’elles partagent les mêmes accessoires sexuels.

Par ailleurs, la barrière placentaire ne filtre pas les bactéries responsables de la chaude pisse : une mère porteuse de l’infection peut donc la transmettre à son enfant à naitre durant la grossesse.

Il faut savoir que l’infection peut demeurer asymptomatique : dix pourcent des hommes infectés, et près d’une femme contaminée sur deux ne développera aucun signe visible de la maladie.

Lorsqu’elle se déclare, la gonorrhée se manifeste par des sécrétions vaginales ou pénienne anormales (de couleur jaune ou verte), ainsi que par des douleurs durant la miction (lorsque l’on urine).

D’autres symptômes peuvent être constatés : une sensation d’inconfort dans la région basse abdominales chez les femmes, une inflammation au niveau du prépuce ou des douleurs testiculaires chez les hommes.

Loin d’être bénigne, cette infection peut avoir de lourdes conséquences, notamment en matière de fertilité.

C’est pourquoi, dès lors que vous avez un doute sur une infection possible ou un probable contact avec la bactérie, il est fortement recommandé de consulter un médecin, généraliste ou gynécologue.

Ce dernier pourra vous prescrire des tests rapides et indolores pour certifier votre contamination.

Une fois le diagnostic établi, il pourra vous prescrire ce traitement simple mais efficace, et vous aider à venir à bout d’une infection dont les symptômes sont particulièrement désagréables.

Comment marche le traitement gonorrhée ?

Une bactérie étant à l’origine de l’infection, la gonorrhée se soigne à l’aide d’un traitement antibiotique.

Alors que la pénicilline était largement recommandée il y a encore quelques années, l’apparition de souches résistantes a engendré une révision des prescriptions de la part des professionnels de la santé.

Désormais, les traitements combinés, comme l’administration concomitante de l’Azithromycine et le Suprax, sont privilégiés.

Bien qu’antibiotiques tous les deux, l’Azithromycine et le Suprax neutralisent les bactéries de façons différentes et complémentaires.

Le premier perturbe la synthèse protéique des cellules bactériennes sur lesquelles il se fixe. Il bride ainsi la réplication de leur ADN et la multiplication des cellules malignes.

Le deuxième antibiotique, le Suprax, perturbe quant à lui la synthèse d’une enzyme qui permet aux bactéries de maintenir intacte la membrane de leurs cellules.

Les deux antibiotiques sont dits « bactériostatiques ». Ils ne tuent pas en première intention les cellules bactériennes ni les bactéries elles-mêmes.

Mais ils limitent la diffusion de la maladie et affaiblissent suffisamment les bactéries pour que le système immunitaire de la personne infectée puisse œuvrer efficacement.

Si l’objectif des deux antibiotiques est le même (affaiblir les bactéries), le moyen d’y parvenir diffère.

C’est comme si l’un empêchait les bactéries de manger quand l’autre les priverait d’eau. En combinant leur action, ces antibiotiques parviennent plus rapidement à endiguer l’invasion bactérienne.

A qui le traitement gonorrhée s’adresse t’il ?

Ce traitement convient à tous les adultes de plus de 12 ans, hommes comme femmes, ayant eu une conduite à risque (rapports sexuels avec pénétration sans préservatif, échange d’accessoires sexuels), testées positivement pour la gonorrhée.

Les tests ainsi que le traitement contre la chaude pisse sont uniquement disponibles sur prescription médicale.

Il s’adresse plus particulièrement aux personnes qui ne peuvent pas recevoir d’injection par intraveineuse ou qui souffrent d’une phobie aigüe des aiguilles.

Dans l’idéal, le traitement se compose d’une injection d’antibiotique, puis de la prise concomitante d’un deuxième antibiotique sous forme de comprimé.

Si rien ne vient s’opposer à l’injection par seringue, il est recommandé qu’un professionnel de santé vous administre ce traitement sous cette forme.

En revanche, si cela est problématique pour vous, vous pouvez demander à ce que votre traitement se compose de deux comprimés.

Quels sont les avantages du traitement Gonorrhée ? Inconvénients ?

Le traitement contre la gonorrhée se compose de deux médicaments différents et complémentaires. Cela peut paraître contraignant, mais il est absolument nécessaire d’associer les deux antibiotiques au risque de voir le traitement échouer s’il est pris de manière dissociée.

C’est d’ailleurs cette prise concomitante qui permet au traitement d’agir très rapidement et de soulager au plus vite les symptômes particulièrement désagréables de la maladie.

Par ailleurs, disponible uniquement sur ordonnance simple d’un médecin, le traitement contre la gonorrhée bénéficie d’un remboursement à hauteur de 65% par la Sécurité Sociale. Le reste peut être pris en charge par votre mutuelle complémentaire.

Quelle efficacité ?

L’association des deux antibiotiques Suprax et Azithromycine, en ce qu’elle apporte une action combinée et complémentaire pour lutter contre les bactéries responsables de l’infection, est le gage d’une efficacité reconnue par les utilisateurs.

Composition du médicament

Ce traitement étant composé de 2 médicaments distincts, nous allons les analyser l’un après l’autre.

SUPRAX

Principe actif (substance médicamenteuse du comprimé) : céfixime ou équivalent céfixime trihydraté

Exipients (ingrédients non-médicamenteux du comprimé) :

  • Hydrogénophosphate de calcium anhydre
  • amidon de mais prégélatinisé
  • cellulose microcristalline
  • silice colloïdale anhydre
  • stéarate de magnésium

Pelliculage :

Opadry blanc Y-1-7000 (hypromellose (E464), dioxyde de titane (E171), polyéthylène glycol)

AZITHROMYCINE

Principe actif : azithromycine dihydrate

Excipients :

  • croscarmellose de sodium (E468)
  • stéarate de magnésium (E572)
  • microcristalline (E460)
  • dioxyde de silicium (E551)
  • polaxamère
  • povidone (E1201)
  • talc
  • lactose sans eau
  • hypromellose (E464)
  • hydroxypropylcellulose
  • macrogol
  • dioxyde de titane (E171)

Focus sur les principes actifs

La Céfixime, principe actif du Suprax, interrompt la synthèse d’une enzyme nécessaire à la bactérie pour maintenir ses membranes cellulaires intactes. L’antibiotique a le même effet que la privation d’eau pour la terre : cette dernière se dessèche petit à petit et finit par craqueler.

Privées de cette enzyme, les membranes cellulaires bactériennes se détériorent, des brèches se créent et le système immunitaire peut s’infiltrer et détruire plus facilement les cellules infectieuses.

L’Azithromycine bloque quant à lui la capacité de la bactérie à synthétiser une protéine, entrant dans la réplication des séquences ADN contenues au cœur des cellules bactériennes.

La multiplication des cellules bactériennes étant stoppée, l’infection devient plus facilement à endiguer pour le système immunitaire : moins de bactéries à combattre, et des bactéries affaiblies car vieillissantes.

Posologie : comment prendre ce traitement Gonorrhée ?

Disponible uniquement sur ordonnance, le kit de traitement contre la gonorrhée vous a été personnellement prescrit. Il est donc important de conserver ce traitement uniquement pour votre usage personnel.

N’administrez jamais ce traitement à une autre personne sans un avis médical préalable. Même si les symptômes semblent similaires, cette personne peut souffrir d’une autre infection, dont le traitement diffère.

Elle peut également être sensible à l’un des composants du kit, prendre d’autres médicaments incompatibles … Ne prenez pas de risques, ne lui donnez pas un traitement qui pourrait lui être nocif sans la validation en amont d’un professionnel de la santé certifié.

Quand commencer le traitement gonorrhée ? Quand l’arrêter ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, consultez sans tarder votre médecin généraliste ou un spécialiste des voies uro-génitales, comme un gynécologue par exemple.

Ce dernier vous prescrira en premier lieu un test indolore et rapide pour certifier que vous êtes bien atteint de gonorrhée.

Si vous êtes testé positif, il pourra alors vous prescrire le traitement combinant les deux antibiotiques : Suprax et Azithromycine, à commencer dès que possible.

Comme tout antibiotique, il est important de suivre la durée de traitement dans son intégralité. En effet, même si vous vous sentez mieux, il est important de ne pas interrompre la prise des antibiotiques qui vous a été recommandée.

Si toutes les bactéries n’ont pas été tuées, vous risqueriez une rechute dans les quelques jours suivants. De plus, vous pourriez créer une souche de bactérie résistante à ce traitement antibiotique.

Quel(s) dosage(s) ?

Habituellement, dans la perspective d’un traitement contre la gonorrhée, une prise unique des deux antibiotiques suffit.

Toutefois, il est primordial de vous conformer à la dose et à la posologie qui vous a été indiquée par le professionnel de la santé qui vous a ausculté.

Seul votre médecin, au vu de vos antécédents et de vos conditions réelles de santé, saura vous préconiser la dose d’antibiotique nécessaire à votre guérison.

Par ailleurs, comme nous l’avons indiqué plus haut, il est nécessaire de respecter les doses prescrites par votre médecin. Ce n’est pas parce que les symptômes disparaissent que vous êtes guéri pour autant.

De même, si vous ressentez des symptômes dits secondaires (voir infra : effets secondaires), c’est à dire des manifestations imputables au traitement antibiotique qui ne sont pas désirés en premier lieu, n’interrompez pas votre traitement sans en avoir discuter au préalable avec votre médecin.

Un état de fatigue passager pourrait par exemple passer pour un effet secondaire du traitement, alors qu’en réalité, c’est l’infection elle-même qui provoque ce symptôme.

De manière général, au moindre doute sur votre traitement, n’hésitez pas à interroger les professionnels de la santé qui vous entourent : votre médecin généraliste ou spécialiste, votre pharmacien…

Voilà toutefois, pour chacun des deux antibiotiques, les recommandations habituellement données :

SUPRAX / CEFIXIME

Sous forme de comprimé pelliculé (dose : 200mg), cet antibiotique est préconisé chez l’enfant de plus de 12 ans, et chez l’adulte.

Les comprimés doivent être administrés par voie orale, c’est à dire, avalés. Pour faciliter leur ingestion, les comprimés peuvent être pris avec un grand verre de liquide (eau, jus de fruit, lait).

Ils peuvent être pris indifféremment avant, pendant ou après les repas. Le tout est de les prendre de manière régulière et aussi longtemps que préconisé sur votre ordonnance.

AZITHROMYCINE

Présenté sous forme de comprimé, l’Azithromycine peut être prise en unidose, notamment dans le cas du traitement contre la gonorrhée.

Mais encore une fois, la fréquence et la durée d’admission du médicament, recommandées par le médecin qui vous fournira l’ordonnance, devront être strictement observées. Au risque de corrompre l’efficacité du traitement en cas de non observance.

Les comprimés de l’Azithromycine doivent être avalés de préférence avec du liquide (eau, jus de fruits, lait…), pendant ou en dehors des repas. En effet, la prise concomitante avec un repas n’est pas nécessaire.

Toutefois, voilà la dose recommandée :

  • Inflammation de l’urètre ou du col de l’utérus provoquée par Chlamydia : 1 000 mg en une seule dose et un seul jour.

Que faire en cas d’oublis ?

Dans le cas où votre traitement se limiterait à une prise unique des deux antibiotiques, les risques d’oublis sont par là-même éliminés.

En revanche, si votre médecin vous a préconisé une prise étalée sur plusieurs jours, et que vous avez oublié de prendre un comprimé, voilà les bons gestes à adopter.

Dès que vous constatez votre oubli, prenez la dose omise. Si toutefois, l’heure de prendre la dose suivante est proche, abstenez-vous. Vous risqueriez une surdose. Dans ce cas, prenez le cachet habituel et continuez votre traitement comme si de rien n’était.

Il est inutile, voire dangereux, de prendre une double dose pour compenser l’oubli d’un précédent cachet. Là encore, vous risqueriez de provoquer une surdose.

En tout état de cause, si un doute persiste, vous trouverez conseil auprès de votre médecin ou de votre pharmacien.

Que faire en cas de surdosage ?

Vous avez accidentellement pris une dose trop importante d’un des deux antibiotiques ou des deux.

Réagissez vite ! Les conséquences, généralement l’apparition ou l’aggravation d’effets secondaires néfastes, peuvent rapidement prendre d’importantes proportions.

L’Azithromycine prise à haute dose, par exemple, peut provoquer une perte auditive réversible, des nausées intenses, des vomissements et une diarrhée.

Le meilleur des réflexes reste de consulter immédiatement un médecin, ou de s’en ouvrir à son pharmacien. Vous pouvez également prendre conseil auprès du centre antipoison le plus proche de votre localisation.

Les précautions d’usage du traitement gonorrhée

Comme toute prise médicamenteuse, à fortiori lorsqu’il s’agit d’un traitement à base d’antibiotiques, il est strictement nécessaire de respecter les instructions délivrées par le médecin à son patient.

Aussi, avant d’entamer votre traitement contre la gonorrhée, il est utile de prendre connaissance des notices explicatives à disposition et à destination des patients.

Cela permettra d’augmenter vos chances de guérison et de réduire les risques d’effets secondaires.

  • Comme pour toute prise d’antibiotiques, observez votre traitement avec rigueur. Tenez-vous en aux prescriptions de votre médecin et ne stoppez pas unilatéralement votre médication, même si vous vous sentez mieux.

Dans le cas contraire, vous risquez non seulement une réapparition de vos symptômes, mais également une surinfection.

  • Prenez garde à la composition des comprimés : si vous êtes allergique aux arachides ou au soja, ne prenez pas l’Azithromycine. Ce dernier contient de l’huile de soja.
  • Il est fortement déconseillé de consommer de l’alcool durant le traitement ainsi que durant les 48 heures suivant la dernière prise. L’efficacité de votre traitement en dépend.

Vous pourrez, si vous le souhaitez, reprendre une consommation modérée de boissons alcoolisées 48h après l’arrêt du traitement.

  • Conformez vous à la dose et à la durée du traitement prescrites.
  • Afin de vous assurer de l’efficacité du traitement et de votre guérison, il est conseillé de procéder à un test, un mois environ après la fin de votre traitement antibiotique.
  • Certains effets secondaires peuvent dangereusement altérer votre attention et plus globalement votre conduite. Si vous n’êtes pas concerné par ces effets indésirables, rien ne vous empêche de continuer à conduire. En revanche, si vous ressentez ces troubles, renoncez immédiatement à conduire et contactez un médecin ou un professionnel de la santé.
  • Grossesse et allaitement ne sont pas compatibles avec le traitement contre la gonorrhée. Si vous êtes enceinte, prévoyez de l’être, découvrez votre grossesse durant votre traitement, prévenez immédiatement votre médecin.

De même, si vous nourrissez au sein votre tout-petit, renoncez à ce traitement.

Stockage et conservation

Bien que votre traitement ne nécessite pas conditions strictes de conservation, il est tout de même préférable de le stocker dans un endroit propre, sec et frais (de préférence en dessous de 25°C).

De même, il est primordial de garder vos médicaments hors de la vue des plus jeunes et à l’abri de leur portée. Les conséquences d’une prise médicamenteuse non désirée par les enfants peuvent être extrêmement graves. Protégez-les !

Les antibiotiques ont des dates de péremption au delà desquelles ils n’est plus recommandé de les utilisés. Ceux-ci pourraient avoir subi des dommages mettant leur efficacité en question. Référez-vous à la date mentionnée sur la boîte, la plaquette ou le flacon avant d’utiliser vos antibiotiques.

S’il vous reste un reliquat d’antibiotique non utilisé à l’issue de votre traitement, ne le jetez ni au tout à l’égout, ni avec les ordures ménagères.

Les pharmaciens se proposent bien souvent de reprendre les médicaments inutilisés, ou tout au moins, vous donner des conseils pour vous en débarrasser.

Faites un geste pour protéger l’environnement, rapportez les médicaments dont vous n’avez plus usage !

Risques, dangers et effets secondaires du traitement Gonorrhée

Une prise d’antibiotique entre en interaction avec le corps du patient et ses défenses immunitaires, ainsi qu’avec les médicaments qu’il est susceptible de déjà prendre.

Il est donc important de faire un point sur les risques et dangers encourus lorsque l’on prend le traitement gonorrhée.

Les effets secondaires de l’ azithromycine et du Suprax

Souvent bénins et passagers, les effets dits secondaires, ou indésirables, sont des réactions de l’organisme de la personne soignée, non souhaitées en première intention.

Voici un panorama des principaux effets secondaires des deux antibiotiques : Azithromycine et Suprax.

AZITHROMYCINE 

Effets secondaires très communs ou communs

Une personne sur 10 peut être affectée par ces effets indésirables :

  • symptômes digestifs : diarrhée, flatulence, vomissements, nausée, douleurs abdominales, perte d’appétit, douleurs d’estomac, indigestion
  • maux de tête, vertiges,
  • troubles visuels, perte d’audition,
  • engourdissements, fourmillements, crampes,
  • éruptions cutanées, démangeaisons,
  • modifications du nombre de globules blancs, faible concentration sanguine en bicarbonate,
  • fatigue et douleurs articulaires. 

Effets secondaires peu communs

Seule une personne sur 100 ou moins peut en souffrir :

  • Infection bactérienne ou fongique, infections à levure de la bouche et du vagin (muguet), infections vaginales, pneumonie, inflammation de la gorge, inflammation de l’estomac et des intestins, difficultés à respirer, nez bouché ou qui coule,
  • angioedème,
  • hypersensibilité,
  • étourdissements, somnolence, troubles du goût, engourdissement ou fourmillements et picotements (paresthésie),
  • insomnies, nervosité,
  • palpitations cardiaques,
  • souffle court, bouffées de chaleur,
  • constipation,
  • bouche sèche, difficulté à avaler, aphtes, gastrite, sensation de ballonnement, rots, ulcères de la bouche, augmentation de la quantité de salive,
  • saignements de nez,
  • hépatites,
  • dermatites, éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, peau sèche, augmentation de la transpiration,
  • douleurs musculaires, mal de dos et douleurs au cou, douleurs osseuses, urination douloureuse, douleur au rein, douleurs poitrinaires
  • saignement anormal ou inattendu du vagin, problèmes au niveau des testicules
  • gonflement généralisé, visage enflé,
  • sensation de faiblesse, fièvre, perte générale de force, malaise général, fatigue,
  • fluctuation du niveau d’enzyme dans le foie et dans le sang.

Symptômes secondaires rares

Seule une personne sur 1000 ou moins peut en souffrir :

  • Problèmes au foie ou rénaux
  • Agitation
  • Photosensibilité 

Effets secondaires très rares

L’analyse des données disponibles ne permet pas de déterminer une fréquence statistique fiable :

  • diminution du nombre de plaquettes (thrombocytopénie), diminution du nombre de globules rouges due à leur destruction (anémie hémolytique),
  • agressivité, anxiété, confusion sévère (délire), hallucinations visuelles, sensorielles ou auditives, impression d’hyperactivité,
  • évanouissement,
  • diminution du sens du toucher ou de la sensibilité (hypoesthésie), perte de l’odorat ou altération de l’odorat, perte du goût,
  • exacerbation ou aggravation d’une faiblesse musculaire (myasthénie),
  • altération de l’ouïe, y compris surdité et/ou bourdonnements d’oreilles,
  • faible tension artérielle,
  • changement de couleur de la langue,
  • douleurs articulaires (arthralgies).

SUPRAX / CEFIXIME

Effets secondaires relativement fréquents

  • troubles digestifs : diarrhées, nausées, vomissements, digestion difficile, douleurs abdominales,
  • manifestations allergiques : éruption cutanée transitoire, fièvre, démangeaisons, rares cas d’urticaire ou d’angioedème (brusque gonflement du visage et du cou d’origine allergique)

Il est indispensable que vous signaliez toute manifestation allergique à votre médecin dès lors que vous avez débuté votre traitement.

Ce dernier déterminera la relation de cause à effet et pourra vous préconiser de stopper le traitement.

  • manifestations hématologiques : il est possible de constater la modification de la composition du sang.
  • augmentation ou diminution du taux des plaquettes
  • diminution plus ou moins importante du nombre des globules blancs
  • augmentation du nombre des éosinophiles.

Toute fièvre inexpliquée, fatigue intense devra faire l’objet d’un rapport immédiat à votre médecin.

Lui seul pourra déterminer si vous êtes victimes de ces effets secondaires qui peuvent être graves, et prendre les mesures qui s’imposent en conséquence. 

Effets secondaires rares

  • maux de tête, vertiges,
  • manifestations hépatiques
  • augmentation modérée et transitoire de certaines enzymes hépatiques,
  • manifestations rénales
  • faible augmentation de l’urée sanguine et de la créatininémie

Effets secondaires très rares

  • Colites pseudo-membraneuses : maladie de l’intestin avec diarrhée et douleurs au ventre.

Si vous êtes victimes de diarrhées survenant durant le traitement antibiotique contre la gonorrhée, rapprochez-vous de votre médecin.

Ne tentez pas d’automédication anti-diarrhéique sans avis médical. Cela pourrait fausser le travail de diagnostic de votre praticien.

  • Eruption bulleuse potentiellement grave
  • Manifestations hépatiques,
  • Manifestations rénales.

Les contres-indications de ce traitement Gonorrhée

Compte-tenu du fait que le traitement gonorrhée se traduit par la prise de deux antibiotiques distincts dont les effets diffèrent, un point est nécessaire sur les contre-indications qui pourraient contrevenir à la prise d’un des deux antibiotiques, voire des deux.

Avant toute chose, il est indispensable de faire un point complet et transparent sur votre état de santé avec le praticien qui vous auscultera. Votre historique médical peut également éclairer votre médecin sur la pertinence d’un tel traitement.

Toutefois, si vous vous reconnaissez dans un ou plusieurs des énoncés ci-dessous, renoncez à prendre le traitement contre la gonorrhée :

  • Allergie connue aux principes actifs : azithromycine ou cefixime,
  • Allergie connue à un antibiotique du groupe des céphalosporines ou de la famille des macrolides,
  • Allergie connue à l’un des excipients (voir composition des médicaments),
  • Allergie connue à l’arachide ou au soja,
  • Enfant de moins de 12 ans,
  • Allergie connue aux pénicillines : des cas d’allergie croisée chez les sujets allergiques aux pénicillines ont été constatés dans 5 à 10% des cas.

Lors de votre consultation, rapportez à votre médecin toute réaction allergique survenues par le passé lors de la prise d’un antibiotique (principalement ceux du groupe des pénicillines ou autres béta-lactamines),

  • Problèmes rénaux graves : une adaptation de la posologie peut être choisie par votre médecin
  • Problèmes hépatiques (foie) : votre fonction hépatique fera l’objet d’une surveillance accrue et le traitement sera susceptible d’être interrompu si vous réagissez mal,
  • Myasthénie (faiblesse musculaire localisée),
  • Diabète,
  • Maladies intestinales,
  • Maladie neurologique diagnostiquée : maladie du cerveau ou du système nerveux
  • Problèmes mentaux, émotionnels ou comportementaux diagnostiqués et traités à l’aide d’agents antipsychotiques ou antidépresseurs : les antibiotiques pourraient rendre inopérants votre traitement
  • Traitement aux alcaloïdes de l’ergot (tels que l’ergotamine), utilisés pour traiter la migraine: l’azithromycine n’est pas recommandée
  • Problèmes cardiaques : allongement de l’intervalle QT, rythme cardiaque lent ou irrégulier, insuffisance cardiaque, faibles taux sanguins de potassium ou de magnésium. Les antibiotiques peuvent affecter l’efficacité des médicaments antiarythmiques, du cisapride, de la terfénadine, ou des agents antipsychotiques ou antidépresseurs modifiant le rythme cardiaque,
  • L’Azithromycine peut provoquer des étourdissements et des convulsions. Si vous présentez ces symptômes, évitez de conduire ou d’utiliser des machines.
  • Grossesse et allaitement : si vous êtes enceinte, prévoyez de l’être, apprenez votre grossesse lors du traitement, prévenez sans tarder votre médecin.

En l’état actuel des connaissances et des études cliniques réalisées, rien ne permet d’affirmer que le traitement contre la gonorrhée n’a pas d’effets nocifs sur le fœtus. Aussi, la plus grande prudence s’impose, et votre médecin pourra vous orienter vers des traitements alternatifs.

De même, compte-tenu du passage de azithromycine dans le lait maternel, il est fortement déconseillé d’allaiter pendant le traitement antibiotique.

Votre tout-petit pourrait subir des effets secondaires indésirables graves, à l’image d’une diarrhée aigüe. Il faut par ailleurs jeter le lait maternel exprimé durant le traitement et ce jusqu’à deux jours après l’arrêt du traitement.

Au delà de 48h après la dernière prise de votre antibiotique, vous pouvez reprendre l’allaitement.

Interactions médicamenteuses de ce kit de traitement contre la chaude pisse

Les principes actifs des deux antibiotiques composant le traitement Gonorrhée peuvent entraver le bon fonctionnement des médicaments que vous prenez par ailleurs.

A l’inverse, tous les traitements dont vous avez fait l’objet dernièrement doivent être signalés à votre médecin, même ceux obtenus sans ordonnance.

Il est possible que le traitement Gonorrhée perde de son efficacité lorsqu’il entre en interaction avec d’autres médicaments.

Aussi, l’azithromycine et/ou le cefixime sont incompatible avec les médicaments suivants :

  • Ergotamine
  • Statines
  • Quinidine
  • Cyclosporine
  • Coumaphène
  • Cisapride
  • Terfénadine
  • Zidovudine
  • Nelfinavir
  • Rifabutine
  • Alfentanil
  • Antiacide
  • Théophylline
  • Digoxine
  • Astémizole
  • Pimozide
  • Warfarine ou médicament similaire ayant pour objectif d’empêcher la formation de caillots de sang
  • Dihydroergotamine

Cette liste, bien qu’ayant pour but d’être exhaustive, peut être susceptible de ne pas mentionner un médicament incompatible.

Prenez bien le temps d’indiquer au médecin qui vous auscultera toutes les prises médicamenteuses dont vous avez fait l’objet récemment.