Oroken (Suprax)

Oroken (Suprax): posologie, effets secondaires, avis, ordonnance, prix et guide d’achat

Suprax® et Oroken® (ainsi que leurs génériques) sont des antibiotiques de la famille des β-lactamines, et plus précisément du groupe des céphalosporines de 3ème génération. Ils permettent de traiter des infections bactériennes pour lesquelles le germe est sensible à cet antibiotique.

Dans cet article seront détaillés les indications, les posologies, les précautions d’emploi et les effets indésirables possibles avec ce médicament.

Sommaire de ce dossier

Présentation de cet antibiotique à base de Céfixime

Suprax® est commercialisé au Canada par Sanofi Aventis, sous forme de comprimés dosés à 400mg (boîte de 7 comprimés) pour les enfants de plus de 12 ans et les adultes, ou sous forme de poudre pour suspension buvable dosée à 100mg/5mL pour les enfants à partir de 6 mois. La molécule est la céfixime.

En France, le médicament à base de céfixime commercialisé par Sanofi Aventis également, est Oroken®. Il existe également des génériques, commercialisés par différents laboratoires génériqueurs. Oroken® existe sous forme de comprimés dosés à 200mg (boîte de 8 comprimés), mais également sous forme de poudres pour suspension buvable dosées à 40mg/5mL pour les nourrissons de 6 mois à 30 mois, et 100mg/5mL pour les enfants de 30 mois à 12 ans. 

La forme « comprimé » a obtenu son Autorisation de Mise sur le Marché le 5 septembre 1988, et la forme « poudre pour suspension buvable l’a obtenue le 21 janvier 1993.

Quelle pathologie permet t’il de traiter ?

Suprax® est un antibiotique de la famille des β-lactamines. Ce médicament permet donc de traiter des infections bactériennes. Il convient de suivre les différentes recommandations vis-à-vis des différentes bactéries et des différentes pathologies.

Concernant la poudre pour suspension buvable Oroken® (pour les deux dosages), les indications sont limitées, chez l’enfant de plus de 6 mois, aux infections dues aux germes définis comme sensibles, lorsque ces infections permettent une antibiothérapie orale, notamment :

  • Infections bronchiques et pulmonaires
  • Otites moyennes aiguës, notamment pour les otites récidivantes
  • Pyélonéphrites aiguës en relais d’une antibiothérapie parentérale de minimum 4 jours
  • Infections urinaires basses chez l’enfant de plus de 3 ans et en dehors des états infectieux sévères

Pour les comprimés (Suprax®, Oroken® et leurs génériques), les indications sont les suivantes :

  • Surinfections bactériennes des bronchites aiguës et exacerbations des bronchites chroniques
  • Pneumopathie d’allure bactérienne
  • Sinusites et otites aiguës
  • Pyélonéphrites aiguës sans uropathie
  • Infections urinaires basses compliquées ou non à l’exception des prostatites
  • Urétrite gonococcique masculine

Comment marche l’Oroken® ou le Suprax®?

Céfixime est un antibiotique de la famille des β-lactamines, et fait partie plus précisément du groupe des céphalosporines de 3ème génération.

Tout comme les autres céphalosporines de sa famille, le mécanisme d’action de cette molécule consiste à inhiber la synthèse de la paroi de la bactérie.

L’activité bactéricide de Céfixime in vitro s’effectue sur de nombreux germes à Gram + ou Gram -.

A qui s’adresse t’il ?

La forme de comprimés (en 200mg) s’adresse aux adultes et aux enfants de plus de 12 ans. La forme de poudre pour suspension buvable en 40mg/5mL est indiquée pour les nourrissons de 6 à 30 mois, et la dosage de 100mg/5mL est indiquée pour les enfants de 30 mois à 12 ans. 

Sous quelles formes se présente le Suprax® ou l’Oroken®?

Suprax® se présente sous forme de comprimés dosés à 400mg (boîte de 7 comprimés) et sous forme de poudre pour suspension buvable dosée à 100mg/5mL.

Oroken® et ses génériques se présentent sous forme de comprimés dosés à 200mg (boîte de 8 comprimés) et sous forme de poudre pour suspension buvable dosées à 40mg/5mL et 100mg/5mL.

Composition d’Oroken® et Suprax®

  • Oroken® comprimés :
    • Principe actif : Céfixime trihydraté exprimé en céfixime anhydre : 200mg
    • Excipients : amidon prégélatinisé, hydrogénophosphate de calcium, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline
      • Pelliculage : hypromellose, macrogol 6000, dioxyde de titane (ou sous forme d’Opadry OY-S-38906 blanc)
  • Oroken® poudre pour suspension buvable :
    • Principe actif : Céfixime trihydraté exprimé en céfixime anhydre : 40mg pour 5mL ou 100mg pour 5 mL
    • Excipients : gomme xanthane, rouge cochenille A (E124), arôme de fraise en poudre (citrate d’éthyle, propylèneglycol, butyrate d’éthyle, hexène-3-al-1, acide propionique, cinnamate de méthyle, acide citrique, maltol, vanilline, acide méthylbutyrique, caproate d’éthyle, gamme décalactone, gomme arabique), benzoate de sodium, silice colloïdale anhydre, saccharose
    • Excipients à effet notoire : rouge cochenille A (E124), saccharose (1,56g par prise de 40mg ; 1,51g par prise de 100mg)
  • Suprax® comprimés :
    • Principe actif : Céfixime : 200mg ou 400mg
    • Excipients : phosphate de calcium dibasique dihydraté, hydroxypropylméthylcellulose, huile minérale légère, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, laurylsulfate de sodium, dioxyde de titane
  • Suprax® Poudre pour suspension buvable :
    • Principe actif : Céfixime : 100mg pour 5mL
    • Excipients : arôme artificiel de fraise, benzoate de sodium, sucrose, gomme xanthane
  • Céfixime – Laboratoire Almus :
    • Principe actif : Céfixime trihydraté : 200mg
    • Excipients : phosphate dicalcique anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, magnésium stéarate
      • Colorant (pelliculage) : dioxyde de titane
      • Pelliculage : macrogol 600, hypromellose
  • Céfixime – Laboratoire Arrow :
    • Principe actif : Céfixime trihydraté : 200mg
    • Excipients : Hydrogénophosphate de calcium anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, stéarate de magnésium, silice colloïdale anhydre
      • Pelliculage : Opadry blanc (macrogol 400, dioxyde de titane (E171), hypromellose)
  • Céfixime – Laboratoire Biogaran :
    • Principe actif : Céfixime anhydre sous forme trihydratée : 200mg
    • Excipients : Hydrogénophosphate de calcium anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, stéarate de magnésium
      • Pelliculage : macrogol 600, dioxyde de titane (E171), hypromellose
  • Céfixime – Laboratoire Cristers :
    • Principe actif : Céfixime trihydraté : 200mg
    • Excipients : amidon de maïs prégélatinisé, hydrogénophosphate de calcium anhydre, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, hydroxypropylcellulose
      • Pelliculage : alcool polyvinylique, dioxyde de titane (E171), talc, lécithine de soja, gomme de xanthane
  • Céfixime – Laboratoire EG :
    • Principe actif : Céfixime anhydre sous forme trihydratée : 200mg
    • Excipients : Hydrogénophosphate de calcium anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, stéarate de magnésium
      • Pelliculage : macrogol 600, dioxyde de titane (E171), hypromellose
  • Céfixime – Laboratoire Evolugen :
    • Principe actif : Céfixime anhydre sous forme trihydratée : 200mg
    • Excipients : Hydrogénophosphate de calcium anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, stéarate de magnésium
      • Pelliculage : macrogol 600, dioxyde de titane (E171), hypromellose
  • Céfixime – Laboratoire Mylan :
    • Principe actif : Céfixime anhydre sous forme trihydratée : 200mg
    • Excipients : amidon de maïs prégélatinisé, hydrogénophosphate de calcium anhydre, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, hydroxypropylcellulose
      • Pelliculage : alcool polyvinylique, dioxyde de titane (E171), talc, lécithine de soja, gomme de xanthane
  • Céfixime – Laboratoire Teva :
    • Principe actif : Céfixime anhydre sous forme trihydratée : 200mg
    • Excipients : hydrogénophosphate de calcium anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, stéarate de magnésium, silice colloïdale anhydre
      • Pelliculage : Opadry blanc Y-1-7000 (macrogol 400, dioxyde de titane (E171), hypromellose)
  • Céfixime  – Laboratoire Zentiva :
    • Principe actif : Céfixime anhydre sous forme trihydratée : 200mg
    • Excipients : Hydrogénophosphate de calcium anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, stéarate de magnésium
      • Pelliculage : macrogol 600, dioxyde de titane (E171), hypromellose
  • Céfixime – Laboratoire Zydus :
    • Principe actif : Céfixime anhydre sous forme trihydratée : 200mg
    • Excipients : Hydrogénophosphate de calcium anhydre, cellulose microcristalline, amidon prégélatinisé, stéarate de magnésium, silice colloïdale anhydre
      • Pelliculage : Opadry blanc (macrogol 400, dioxyde de titane (E171), hypromellose)

Céfixime: focus sur le principe actif

Nous allons maintenant nous concentrer sur la Céfixime qui est la molècule présente au coeur de l’Oroken & du Suprax.

Spectre d’activité antibactérienne :

Les concentrations critiques permettent de séparer les souches sensibles à l’action de Céfixime, des souches de sensibilité intermédiaire, ainsi que de séparer ces dernières des souches résistantes : S ≤ 1mg/L et R > 2mg/L.

Différents facteurs tels que la géographie, ou encore le temps, font varier la prévalence de la résistance acquise, selon les espèces. Certaines informations sont donc capitales à connaître sur la prévalence de la résistance locale, surtout dans le cas d’une infection sévère. Ces données ne peuvent apporter uniquement qu’une orientation sur les probabilités de la sensibilité d’une souche bactérienne à cet antibiotique.

La fréquence de résistance acquise en France est précisée entre parenthèses sur la liste suivante, lorsque la variabilité de la prévalence de cette résistance est connue (>10%, valeurs extrêmes).

  • Espèces sensibles :
    • Aérobies à Gram + : Streptococcus, Streptococcus pneumoniae (30-70%)
    • Aérobies à Gram – : Branhamella catarrhalis, Citrobacter koseri, Escherichia coli (5-15%), Haemophilus influenzae, Klebsiella (0-20%), Neisseria gonorrhoeae, Pasteurella, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, Providencia
    • Anaérobies : Fusobacterium (10-20%), Prevotella (30-70%)
  •  Espèces résistantes :
    • Aérobies à Gram + : Corynebacterium diphtheriae, entérocoques, Listeria, Staphylococcus
    • Aérobies à Gram – : Acinetobacter, Citrobacter freundii, Pseudomonas, Serratia
    • Anaérobies : sauf Prevotella et Fusobacterium

Les études scientifiques au sujet de ces médicaments à base de Céfixime

Beaucoup d’études  ont été réalisées depuis la commercialisation de Suprax® et d’Oroken®, pour vérifier leur efficacité et leur tolérance par les patients.

Tous les effets indésirables observés sont ceux listés dans la rubrique « Effets indésirables ».

Des études sont réalisées très régulièrement pour établir la prévalence des résistances des bactéries aux antibiotiques, pour faire évaluer les recommandations pour les différentes pathologies.

Deux exemples d’étude : 

A quelle hauteur la sécurité sociale et la mutuelle remboursent l’Oroken® & Suprax®?

La sécurité sociale en France prend en charge 65% du prix d’Oroken®, en comprimé ou en poudre pour suspension buvable. La mutuelle peut compléter jusqu’à 100% de remboursement, selon le contrat choisi.

Suprax® n’étant pas commercialisé en France, mais au Canada par exemple, ce médicament n’est donc pas remboursé par la sécurité sociale.

Posologie : comment prendre l’Oroken® ou Suprax®?

Concernant Suprax® et Oroken®, ces deux médicaments sont réservés aux nourrissons à partir de 6 mois, les enfants et les adultes.

Posologie Oroken (Suprax)

Posologie pour les enfants au-dessus de 6 mois :

  • La posologie pour les enfants (à partir de 6 mois) est de 8 mg/kg/jour en deux administrations, à 12 heures d’intervalle, soit 4 mg/kg et par prise.
  • Pour les nourrissons de 6 mois à 30 mois : poudre pour suspension buvable au dosage de 40mg/mL
  • Pour les enfants de 30 mois à 12 ans : poudre pour suspension buvable au dosage de 100mg/5mL
  • Pour les enfants de plus de 12 ans et adultes : comprimés à 200mg

Posologie pour les enfants de plus de 12 ans et adultes :

C’est la forme « comprimés à 200mg» qui est préconisée

400 mg/jour en deux administrations, à 12 heures d’intervalle, soit un comprimé dosé à 200mg matin et soir

Dans les urétrites gonococciques, l’efficacité est prouvée avec une prise unique de deux comprimés de 200mg.

Posologie chez le sujet âgé :

Si la fonction rénale est normale, la posologie chez le sujet âgé n’a pas à être modifiée.

Posologie chez l’insuffisant rénal :

Si la clairance de la créatinine est supérieure à 20mL/min, il n’est pas nécessaire d’adapter, et donc de diminuer la posologie de Suprax®

Si la clairance de la créatinine est inférieure à 20mL/min, surtout chez les patients hémodialysés, la posologie de céfixime ne devra pas dépasser 4 mg/kg/jour (pour la suspension buvable) ou 200 mg/jour (pour les comprimés), en une administration

Posologie chez l’insuffisant hépatique :

Il n’est pas nécessaire d’adapter la posologie de céfixime chez les patients insuffisants hépatiques.

Pour Suprax®, les indications, notamment au Canada sont les suivantes :

Chez l’adulte : 400mg une fois par jour, en une prise. Il es possible de prendre 200mg deux fois par jour (1/2 comprimé matin et soir), sauf dans le cas d’une infection urinaire où il faut impérativement prendre 400mg en une prise par jour

Chez les enfants et nourrissons de plus de 6 mois, ce sont les mêmes recommandations que pour l’Oroken®

Comment reconstituer la suspension buvable ?

Concernant l’Oroken®, pour les deux dosages (40mg/5mL et 100mg/5mL), la suspension buvable est à reconstituer par addition d’eau jusqu’au trait de jauge, pour obtenir un volume total de 40mL.

Il est nécessaire d’agiter le flacon avant chaque utilisation. La dose par prise est indiquée sur la pipette graduée sous forme de « dose-kg », fournie dans la boîte de la suspension buvable.

Elle indique la dose à administrer matin et soir. Si l’enfant pèse 10kg, il faudra lui donner une dose « 10kg » le matin et une dose « 10kg » le soir.

Pour la reconstitution du Suprax® sous forme de suspension buvable (il n’existe qu’un seul dosage : 100mg/5mL), c’est le même principe que pour l’Oroken® : cela se présente sous forme de poudre à reconstituer.

Le volume total du flacon représente 50mL

Tapoter le flacon à plusieurs reprises pour que la poudre se décompacte avant reconstitution. Il faut ajouter 33mL d’eau dans le flacon pour la reconstitution, en deux fois avec un volume égal.

Tout d’abord, ajouter 16,5mL (environ) d’eau, agiter une première, ajouter à nouveau 16,5mL d’eau et agiter à nouveau. Le dosage sera de 20mg/mL, soit 100mg/5mL.

Une fois reconstituées, les suspensions buvables se conservent 14 jours maximum (10 jours pour Oroken®, à température ambiante ou au réfrigérateur.

Au bout de ce délai, il faudra jeter le flacon reconstitué, même s’il reste de la suspension dans ce dernier.

Quand le commencer ? 

Ce traitement est à commencer à la suite d’un antibiogramme, dans l’idéal, pour vérifier si la bactérie responsable de l’infection est bien sensible à la molécule céfixime. 

Quand l’arrêter ?

L’arrêt du traitement se fait au bout de quelques jours, selon les recommandations pour la pathologie concernée (8 jours en général).

Quels sont les différents dosages du Suprax® et Oroken®?

Suprax® existe en comprimés, dosés à 400mg, ou en poudre pour suspension buvable, dosée à 100mg/5mL. 

Oroken® existe en comprimés, dosés à 200mg, ou en poudre pour suspension buvable, dosée à 40mg/5mL et à 100mg/5mL.

Quelle est la conduite à tenir en cas de surdosage ?

En cas de surdosage, le réflexe à avoir est de contacter le centre antipoison du département.

Concernant Oroken®, les β-lactamines incluant le céfixime, prédisposent le patient au risque d’encéphalopathie et, particulièrement, en cas de surdosage ou encore d’atteinte de la fonction rénale (ce qui entraîne une diminution de l’élimination du médicament).

Un traitement des symptômes sera mis en place, en cas d’ingestion de quantités conséquentes de céfixime.

A ce jour, aucun antidote n’a été trouvé pour cette molécule.

Il faut noter que ni l’hémodialyse, ni la dialyse péritonéale ne permet d’éliminer la molécule du plasma.

Les précautions d’usage

Peut-on conduire des véhicules après la prise d’antibiotiques à base de Céfixime?

D’une façon générale, Suprax® n’entraîne pas de difficulté pour la conduite de véhicule ou manipuler des machines.

En revanche, s’il survient une encéphalopathie comme effet indésirable, cela entraînerait comme symptômes des convulsions, une confusion, des troubles de la conscience ou encore des mouvements anormaux, le patient ne devra pas conduire de machines.

Peut-on prendre ces traitements si on souffre de dibète ou d’intolérance au fructose?

La poudre pour suspension buvable contient du saccharose, il est donc déconseillé de l’utiliser en cas d’intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du saccharose, ou même du diabète.

Existe-il une précaution à prendre pour les personnes allergiques?

La poudre contient également un agent colorant azoïque (4R, rouge cochenille) et peut provoquer des réactions allergiques.

Stockage et conservation

La durée de conservation pour Oroken® est de 2 ans, que cela soit pour les comprimés de 200mg, la poudre pour suspension buvable 40mg/5mL ou 100mg/5mL, à conserver à une température inférieure à 25°C.

Une fois reconstituée, la suspension buvable ne se conserve que 10 jours maximum pour Oroken®.

Pour Suprax®, les comprimés et la poudre pour suspension buvable non reconstituée se conservent 2 ans également à une température située entre 15°C et 30°C.

La suspension buvable reconstituée se conserve au réfrigérateur pendant 14 jours au maximum. Il faudra veiller à ce que le contenant soit fermé hermétiquement, et à bien agiter la suspension avant chaque utilisation.

Risques, dangers et effets secondaires d’Oroken® & Suprax®

Comme pour tous les médicaments, le risque d’apparition d’effets indésirables suite à la prise ou encore des contre-indications et des interactions existent avec Oroken® et Suprax®.

Pour toute suspicion d’effet indésirable suite à la prise d’un médicament, il est important d’en informer un professionnel de santé, ou de réaliser une déclaration au Centre Régional de PharmacoVigilance www.signalement-sante.gouv.fr.

Les effets secondaires possibles suite à la prise du Suprax® ou Oroken® 

Chez les personnes allergiques aux pénicillines (classe d’antibiotiques très répandue), il faudra surveiller attentivement si une réaction allergique ne survient pas non plus avec la prise de céphalosporines.

En effet, certaines documentations médicales ont montré que les patients allergiques aux pénicillines, sont également souvent allergiques aux céphalosporines (réactions cutanées type éruption, difficultés respiratoires etc).

Affections hématologiques et du système lymphatique :

  • Hyperéosinophilie (augmentation du nombre de polynucléaires éosinophiles)
  • Thrombocytose (augmentation du nombre de plaquettes),
  • Thrombocytopénie (diminution du nombre de plaquettes)
  • Leucopénie (diminution du nombre de globules blancs)
  • Neutropénie (diminution du nombre de neutrophiles)
  • Agranulocytose (disparation des granulocytes)
  • Très rares cas d’anémie hémolytique 

Affections gastro-intestinales :

  • Douleurs abdominales
  • Diarrhées
  • Nausées
  • Vomissements
  • Dyspepsie (digestion difficile, avec ballonnements et malaises épigastriques)

Troubles généraux :

  • Fièvre
  • Œdème facial

Infections et infestations :

  • Colites pseudomembraneuses
  • Infection à Clostridium difficile :
    • Toute administration d’antibiotique peut déséquilibrer la flore intestinale, ce qui permet la prolifération de « mauvaises bactéries », comme le Clostridium difficile
    • Cette infection se manifeste par une diarrhée bénigne, mais peut dégénérer en colite mortelle
  • Vaginite
  • Candidose

Affections du système immunitaire :

  • Eruption cutanée
  • Prurit
  • Rares cas de réactions anaphylactiques comme de l’urticaire ou encore un angioedème

Investigations :

  • Elévation modérée et transitoire des transaminases ASAT et ALAT (enzymes du foie) et des phosphatases alcalines
  • Faible augmentation de l’urée sanguine et de la créatininémie

Affections du système nerveux :

  • Céphalées, vertiges
  • Fréquence inconnue : quelques cas de convulsions ont été rapportées avec les céphalosporines, incluant la céfixime (molécule d’Oroken® et Suprax®)
  • Les bêtalactamines dont fait partie la céfixime, prédisposent les patients au risque d’encéphalopathie (pouvant inclure des convulsions, une confusion, des troubles de la conscience ou encore des mouvements anormaux), surtout en cas de surdosage ou d’une atteinte rénale.

Affections du rein et des voies urinaires :

  • Insuffisance rénale aiguë par néphrite interstitielle

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

  • Très rares cas d’éruptions bulleuses (érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell, syndrome d’hypersensibilité médicamenteuse (DRESS : Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms)

Les contre-indications

La seule contre-indication pour Oroken® et Suprax® est une allergie connue à la céfixime, ou à un antibiotique du groupe des céphalosporines, ou à l’un des excipients.

Grossesse

Pour traiter une femme enceinte, le médicament prescrit dépendra notamment de l’indication.

Pendant la grossesse, on considère que c’est une cystite aiguë avec un facteur de complication.

Traitement d’une cystite aiguë gravidique :

Tout d’abord, il est recommandé de réaliser un examen cytobactériologique des urines (ECBU), avant tout instauration de traitement, avec antibiogramme.

Sans attendre les résultats, un traitement probabiliste doit être instauré pour éviter tout risque de complications en pyélonéphrite aiguë.

  • 1ère intention : Fosfomycine trométamol en traitement monodose
  • 2ème intention : Pivmécillinam pendant 7 jours
  • 3ème intention : Nitrofurantoïne ou céfixime ou ciprofloxacine pendant 7 jours

Ensuite, un ECBU de contrôle est à réaliser 10 jours après, suivi d’un ECBU mensuel jusqu’à l’accouchement

Traitement de la colonisation urinaire gravidique

(présence de bactéries dans l’urine supérieure à un certain taux, mais asymptomatique) : le diagnostic est confirmé si la présence d’une même bactérie est retrouvée à un seuil ≥ 100 000 UFC/mL, sur deux cultures consécutives, avec 1 à 2 semaines d’intervalle.

Le traitement sera d’emblée adaptée à l’antibiogramme.

Selon la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française), les antibiotiques recommandés sont les suivants :

  • 1ère intention : Amoxicilline
  • 2ème intention : Pivmécillinam
  • 3ème intention : Fosfomycine
  • 4ème intention : Triméthoprime
  • 5ème intention : Nitrofurantoïne, Cotrimoxazole « forte », Amoxicilline/Acide Clavulanique ou Céfixime

Un ECBU (Examen Cytobactériologique des Urines) de contrôle sera à réaliser 8 à 10 jours après la fin du traitement par antibiotique, suivi d’un ECBU mensuel jusqu’à l’accouchement.

Traitement des autres indications :

De façon générale, l’antibiotique privilégié reste l’amoxicilline, ou encore l’association amoxicilline/acide clavulanique chez la femme enceinte. Ils sont plus connus que céfixime.

Cependant, si la grossesse est découverte pendant un traitement par céfixime, il n’y a aucun risque malformatif dû à ce médicament.

Allaitement

Il n’y a pas de donnée sur le passage de Suprax® dans le lait maternel. Cependant, l’utilisation des β-lactamines (famille d’antibiotiques dont fait partie Céfixime) en cours d’allaitement est largement répandue et une très bonne tolérance a été observée durant de nombreuses années.

D’une manière générale, leur passage dans le lait maternel est très faible.

Il faut tout de même noter que quelques rares effets transitoires et peu sévères ont été rapportés chez des enfants allaités par des mères traitées par des β-lactamines, comme des diarrhées ou encore des éruptions.

Ces effets sont mal documentés, et aucun lien de causalité avec le traitement maternel ne peut réellement être mis en évidence.

L’utilisation de Suprax® peut donc être envisagée en cas d’allaitement, au vu de ces données.

Interactions médicamenteuses

Au cours des essais cliniques, aucune interaction médicamenteuse cliniquement significative n’a été rapportée.

En revanche, il a été observé en pharmacocinétique que l’association d’un gramme de probénécide (traitement de la goutte) à de la céfixime entraînait une diminution de 25% de la clairance totale du produit.

Cela signifie que l’élimination du produit est ralentie.

Il est intéressant de noter que chez l’homme, l’administration d’un antiacide de façon concomitante avec de la céfixime ne diminue pas l’absorption de l’antibiotique.

Certaines interactions ont été observées avec les examens de laboratoire :

  • Réactions faussement positives lors de la recherche de cétones dans les urines (par méthode au nitroprussiate)
  • Réactions faussement positives lors de la recherche d’une glycosurie (employer de préférence les méthodes de dosage utilisant la glucose-oxydase)
  • Une fausse positivation du test de Coombs a été décrite au cours de traitement par les céphalosporines

Concernant la prise d’AVK (Anti-vitamine K, soit des anticoagulants oraux), de nombreux cas d’augmentation de l’INR (International Normalized Ratio) ont été observés lors de la prise concomitante d’antibiotiques.

L’INR est la prise de sang de contrôle lors de la prise d’anticoagulants oraux AVK pour vérifier si le sang n’est pas trop épais, ou au contraire trop liquide.

Cependant, plusieurs facteurs compliquent l’affirmation exacte de la corrélation entre la prise d’antibiotiques et l’augmentation de l’INR : l’état infectieux et inflammatoire du patient, son âge, ainsi que son état général apparaissent comme des facteurs de risques.

Cependant, certaines classes d’antibiotiques sont tout de même connues pour être impliquées davantage dans cette modification de l’INR : il s’agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.

Avis sur l’Oroken® & le Suprax® : quels témoignages?

Suprax® et Oroken® sont commercialisés depuis de nombreuses années, ce qui permet aux professionnels de santé et aux utilisateurs d’avoir un certain recul vis-à-vis de la molécule céfixime.

Avis des professionnels de la santé sur le médicament

La Haute Autorité de Santé s’est réunie en Commission de la Transparence le 1er avril 2015 pour évaluer le Service Médical Rendu et l’Amélioration du Service Médical Rendu de la molécule céfixime.

La conclusion de cette commission reste inchangée vis-à-vis de la précédente Commission de la Transparence qui s’était déroulée le 5 mai 2010 : une efficacité certaine et une bonne tolérance globale.

Cependant, certaines indications ORL (Oto-Rhino-Pharyngée) ont reçu un avis défavorable pour Oroken®, compte tenu du Service Médical Rendu jugé insuffisant (surinfection bactériennes des bronchites aiguës, pneumopathie d’allure bactérienne, sinusites et otites aiguës).

Avis et témoignages des utilisateurs 

Les avis des patients sont assez positifs globalement. Cet antibiotique devant être prescrit d’après un antibiogramme (pour tester la sensibilité de la bactérie à un antibiotique précis), il est souvent très efficace contre la bactérie concernée.

En revanche, les effets indésirables sont également cités, notamment les effets indésirables digestifs, tels que des diarrhées, qui disparaissent à l’arrêt du traitement.

Guide d’achat de cet antibiotique à base de Céfixime

Les médicaments commercialisés en France et autorisés en officine sont tous (ou quasiment) disponibles dans les pharmacies physiques françaises, en stock ou sur commande.

Certaines pharmacies ont maintenant des sites internet. Aujourd’hui, il existe également certains sites spécialisés autorisés à dispenser des médicaments, mais il est primordial de vérifier s’ils possèdent bien un agrément.

Acheter Oroken (Suprax)

Lors d’un achat de médicament sur internet, bien vérifier que le site est autorisé à en vendre, ainsi que l’autorisation des médecins à prescrire, le cas échéant.

Où acheter l’Oroken® ou le Suprax®?

Il existe 2 moyens principaux de se procurer ces antibiotiques à base de Céfixime

En pharmacie physique

L’Oroken® ou ses génériques peuvent être délivrés dans toutes les officines physiques en France, sous la forme de comprimés, mais aussi sous la forme de poudre pour suspension buvable (pour les enfants), soit directement en stock, soit sur commande.

Pour cela, il faut se présenter avec la prescription médicale, et avec la carte vitale et la complémentaire pour ne pas avoir à avancer les frais.

En pharmacie en ligne

Il est également possible de se procurer le Suprax® ou l’Oroken® en ligne sur internet. Cependant, il faut l’acheter au bon endroit : soit directement sur le site internet d’une officine physique en France, soit sur un site ayant reçu un agrément, comme notre partenaire treated.com. 

Il est possible de répondre à un questionnaire en ligne pour indiquer ses antécédents, ses traitements, ses pathologies et ses symptômes, et un médecin peut prescrire, avec toutes ces informations, le traitement adéquat.

Le questionnaire peut être sauvegardé, de façon très sécurisée, pour une prochaine consultation en ligne, dans un dossier médical en ligne.

Les médecins du site ont également reçu un agrément pour pouvoir consulter sur le site.

A quel prix? 

Les boîtes de comprimés d’Oroken®, en France, sont au prix de 7,20€ pour 8 comprimés à 200mg.

La poudre pour suspension buvable, en dosage 40mg/5mL est au prix de 5,13€, et la poudre pour suspension buvable, en dosage 100mg/5mL) est au prix de 8,67€.

La boîte de Suprax® par 7 comprimés de 200mg vendue sur le site de notre partenaire est au prix de 71,59€.

Les prix mentionnés ci-dessus ne comprennent pas les différents honoraires de dispensation (1,02€) ajoutés lors de la délivrance à l’officine.

FAQ 

Voici un échantillon des questions les plus fréquentes sur cet antibiotique

Est-ce que je peux m’exposer au soleil pendant la durée de mon traitement par Suprax® ou Oroken®?

Oui, la molécule céfixime n’est pas photo-sensibilisante, il n’y a donc pas de danger à s’exposer au soleil pendant toute la durée du traitement antibiotique par céfixime.

Puis-je consommer de l’alcool pendant la durée de mon traitement par Suprax® ou Oroken®?

Oui, il n’y a aucune interaction entre la céfixime et l’alcool, il n’y a donc aucun risque de diminution de l’efficacité du traitement.

Existe-il un moyen d’éviter les désagréments dus à la prise d’antibiotique (diarrhées)?

Oui, il est possible de prendre des probiotiques pour éviter des diarrhées pendant un traitement antibiotique. Il en existe beaucoup sur le marché, il faut en prendre des spécifiques, prévus pour pouvoir être pris avec les antibiotiques (avec tout de même un écart de 2 heures), sinon les antibiotiques peuvent inactiver les probiotiques non adaptés.

Le fait de prendre des probiotiques va permettre de réensemencer la flore intestinale, et donc d’éviter des désagréments de type diarrhées.