Spedra

Spedra: posologie, effets secondaires, avis, ordonnance et guide d’achat.

Spedra est un traitement indiqué en cas de troubles des fonctions érectiles chez l’homme adulte.

Réputé pour sa vitesse d’action, il présente d’autres avantages dont vous trouverez la description dans ce dossier, parmi d’autres informations importantes à connaitre absolument avant de se lancer dans le traitement : indications et contre-indications, modes de fonctionnement, utilisation, inconvénients et effets indésirables possibles, prix, et guide d’achat de ce médicament avec ordonnance.

Présentation des comprimés Spedra

La pilule Spedra, également connu sous le nom générique Avanafil, est élaboré et commercialisé depuis 2014 par Menarini, laboratoire italien, et certifié par l’Agence Européenne du Médicament ainsi que par l’Agence de sécurité alimentaire et des médicaments américaine (la Food and Drug Administration –FDA) sous le nom américain Stendra.

Il a été conçu pour traiter les hommes adultes contre l’impuissance érectile grâce notamment à son principe actif, l’Avafanil, qui agit rapidement comme vasodilatateur pour faciliter l’érection chez le sujet. Il est disponible sur prescription médicale.

Une solution contre l’impuissance

Ce facilitateur érectile est indiqué chez les hommes adultes atteints de dysfonctionnement érectile, appelé aussi impuissance, à savoir lorsqu’ils sont dans l’incapacité de concrétiser leur désir par une érection ou en maintenir la durée et la qualité suffisamment longtemps pour aboutir à une relation sexuelle satisfaisante.

Cette pathologie est assez courante, et la majorité des hommes font l’expérience d’épisode(s) d’impuissance à un moment de leur vie. L’hypertension artérielle ou la diminution de la circulation sanguine chez les hommes d’âge avancé, la consommation de drogue ou d’alcool, ou encore le tabagisme peuvent faire partie de la liste des causes.

Le facteur psychologique comme le stress et l’anxiété peuvent également être à l’origine de l’impuissance (par exemple la pression lié à la performance sexuelle chez les jeunes hommes). 1/3 des hommes de plus de 40 ans souffrirait d’impuissance, et 50 % des hommes de plus de 70 ans, d’après les laboratoires Lilly.

Pour en savoir plus sur l’impuissance, vous pouvez visiter le site de l’Association Française d’urologie.

Fonctionnement du Spedra

Il faut savoir que c’est l’augmentation du flux sanguin vers le pénis qui rend l’érection possible, et que les troubles liés aux fonctions érectiles ont pour origine l’interruption ou l’altération de la circulation sanguine vers le pénis.

Ce blocage de l’afflux sanguin vers le pénis est dû au développement d’une enzyme au cours de la vie, ce qui explique que les hommes âgés sont plus concernés par ce problème.

Le principe de l’Avafanil est de localiser cette enzyme et de freiner son action, pour favoriser la circulation normale vers la verge. Les comprimés agissent comme vasodilatateurs, et ainsi améliorent la circulation sanguine du pénis en relaxant les vaisseaux sanguins qui s’y trouvent, de la même manière que le viagra (Sildénafil) ou le Lévitra (vardénafil).

Il permet ainsi l’apparition, l’intensité et la durée d’une érection.

L’action de la substance est possible qu’à l’aide de désir et stimulation sexuelle préalables, et agit au moment de la stimulation du sujet..

A qui s’adresse-t-il ?

Cette gélule concerne les hommes adultes, et plus particulièrement les hommes âgés de 65 ans et plus, qui sont atteints du problème de l’impuissance.

Quels sont ses avantages ? Inconvénients ?

Il existe de nombreux facilitateurs érectiles sur le marché français, et parmi eux, celui-ci présente deux points forts. Le premier est sa rapidité d’action, puisque ses effets se manifesteraient 12 minutes après la prise d’un comprimé, ce qui correspond environ au temps moyen des préliminaires des Français (15 minutes).

Il fonctionne plus rapidement que ses concurrents qui seraient efficaces après un délai de 30 à 60 minutes. Cela permet à la personne de pouvoir aboutir à un rapport sexuel plus spontanément, sans devoir attendre un long moment avant qu’il fasse effet, ce qui peut être gênant pour les deux partenaires.

Le deuxième est son prix très attractif en comparaison à d’autres médicaments de ce type, avec « 6 euros environ par comprimé », il serait environ « deux fois moins cher que d’autres traitements de marque disponibles »  d’après le dossier de presse du laboratoire Menarini.

De plus, il s’agit d’un produit simple à utiliser, puisqu’il est à prendre sur demande ultérieurement à une activité sexuelle.

Enfin, il existe trois dosages différents de comprimés : 50 mg, 100 mg ou 200 mg. Ceci permet d’ajuster le dosage prescrit, s’il est jugé trop faible ou au contraire trop élevé par le médecin, selon l’apparition d’effets secondaires bénins par exemple, ou en fonction du profil du patient (problèmes de santé).

L’inconvénient de ce produit, par rapport à d’autres, est peut-être la durée des effets. Bien que supérieur au Viagra (4 heures) et au Levitra (5 heures), sa durée est de 6 heures jusqu’à 10 heures, ce qui est bien inférieur aux 36 heures proposés par le Cialis.

Les rapports sexuels sont donc limités en nombre dans la journée, étant donné que le Spedra ne peut se prendre qu’une fois par jour.

Quelle efficacité ?

Les essais cliniques de cette pilule ont démontré qu’elle est efficace dans plus de la moitié des cas. Selon ces essais, et pour chaque dose, les pourcentages de succès des rapports sexuels sont les suivants :

Pour le dosage de 50 mg, 47 % de succès. Pour le dosage de 100 mg, 58 % et pour le dosage de 200 mg, ce résultat monte à 59 %.

D’après une autre étude, l’érection s’est manifestée avant 15 minutes (dans 24,7 % des sujets ayant utilisé un dosage de 100 mg et dans 28,1 % de ceux ayant pris un dosage de 200 mg).

Quelle particularité ? Sous quelle forme se présente-t-il ?

Ce médicament facilitateur d’érection est disponible sous forme de plaquettes de 4 comprimés.

Les plaquettes sont de différents dosages : 50 mg, 100 mg ou 200 mg.

Sa particularité est sans aucun doute sa vitesse d’action pour l’activation de l’érection, ce qui permet une spontanéité favorisée, et non de planifier l’heure d’une activité sexuelle à l’avance.

Composition de Spedra

Ces pilules sont composées d’une substance, l’Avanafil, à 50, 100 ou 200 mg par comprimé, et des excipients suivants :

  • Le mannitol qui est un polyol utilisé comme agent de cohésion et excipient dans les médicaments.
  • L’acide fumarique est un acide présent dans tous les organismes vivants, et qui sert de stabilisateur dans les produits pharmaceutiques.
  • L’hydroxy oriol cellulose, est un dérivé chimique d’une cellulose qui sert de stabilisant dans les pharmaceutiques.
  • Le carbonate de calcium est un additif commun dans l’industrie pharmaceutique qui sert de colorant blanc.
  • Le stéréate de magnésium est une poudre blanche qui sert de lubrifiant pour les comprimés.
  • L’oxyde de fer jaune (e172) est une substance utilisée en pharmacologie comme colorant. Il n’est pas autorisé par certains labels bios européens.

Focus sur son principe actif : l’Avanafil

La substance active du médicament, l’Avanafil, est synthétisé par un dérivé de benzylamine et un dérivé de pyrimidine.

Il s’agit d’un inhibiteur réversible de la phosphodiestrérase de type 5 (PDE5), l’enzyme présente naturellement dans le corps et qui agit sur la guanosine monophosate cyclique (GMPc), nucléotide qui contribue au mécanisme érectile.

En l’inhibant, l’Avafanil réduit son activité, et permet lors de stimulations sexuels la libération de GMPc et empêche leur dégradation prématurée, l’enzyme relâche alors les corps creux, et des muscles lisses, et permet ainsi une meilleure circulation du sang vers le sexe masculin, ce qui garantit une érection maintenue jusqu’à la fin du rapport.

Pendant toute la durée de l’effet de l’Avanafil, le sujet peut avoir plusieurs érections sans devoir prendre un autre comprimé. Sans les remplacer, l’Avanafil permet de favoriser la réponse à la stimulation et le désir sexuel qui donc nécessaires à son activation.

Études scientifiques et résultats

Trois études cliniques menées par le laboratoire Menarini ont permis d’évaluer les résultats de l’Avanafil. Ces études ont été menées en groupes parallèles (administration d’Avanafil versus placebo) sur trois mois, dans une population d’hommes présentant une dysfonction érectile (DE), d’autres souffrant de diabète de type 1 ou 2 et de DE, et chez des volontaires présentant une dysfonction érectile due à une prostatectomie bilatérale radicale avec préservation des nerfs.

1168 volontaires ont reçu de l’Avanafil pendant 6 mois et 153 pendant 12 mois. Les doses de 50 mg, 100 mg et 200 mg ont été administrées selon le profil des volontaires. Il leur a été demandé d’avaler la gélule environ une demi-heure avant le début d’un rapport sexuel.

L’Avanafil a été administré à une dose de 100 mg à un sous – groupe de 493 patients pendant au moins 6 mois, et à 153 patients pendant 12 mois, qui pouvait lorsqu’il le souhaitait, demander à augmenter leur dose à 200mg ou la diminuer à 50 mg, en fonction de leur réaction au comprimé.

Dans toutes les études et pour toutes les doses administrées, il a été conclu que les critères d’efficacité, en comparaison avec le placebo, a montré une amélioration significative.

Pour toutes les études, le nombre de rapports sexuels aboutis a montré un pourcentage plus élevés avec des doses d’Avanafil, en comparaison du placebo.

Les pourcentages de réussite pour chaque dose administrée sont les suivants :

  • Pour la dose de 50 mg : 47 % de patients ayant abouti à un rapport sexuel
  • Pour la dose de 100 mg : 58 % de réussite
  • Pour la dose de 200g : 59 %
  • Pour le placebo : 28 %

Dans le groupe de volontaires souffrant de diabète de type 1 ou 2, le pourcentage moyen d’aboutissement à un rapport sexuel est de 34 % pour une administration de 100 mg d’afanavil, et 40 % pour 200 mg, contre 21 % pour le groupe ayant reçu un placebo.

Concernant les hommes présentant une dysfonction érectile due à une prostatectomie bilatérale radicale avec préservation des nerfs, voici les résultats : pour 100 mg administrés, 23 % de réussite et pour 200 mg grammes administrés, 26 % de réussite, contre 9 % chez le groupe placebo.

L’érection a été suffisante pour un rapport sexuel dans 80 % des tentatives.

Ces études ont également mis en lumière les effets indésirables les plus fréquents dont nous détaillerons les caractéristiques dans la partie concernée.

Un autre travail mené par le groupe Sanofi en Russie, a permis d’étudier l’efficacité et la tolérance de l’administration d’Avanafil aux dose de 100 mg et 200 mg chez 189 sujets de 18 à 70 ans, divisés en trois groupe, ayant présenté des troubles érectiles légers, modérés et lourds durant les 6 derniers mois, et ayant une relation monogame depuis au moins 3 mois avant le début de l’étude.

Cette expérience s’est déroulée sur 8 semaines et a montré une augmentation du pourcentage de la capacité de maintenir une érection suffisamment pour aboutir à un acte sexuel : 49.44 % dans le groupe ayant reçu une dose de 200 mg et 41.58 % dans le groupe ayant reçu une dose de 100 mg, contre 28.13 % dans le groupe placebo.

Dans le groupe dosé à 200 mg, 8 volontaires (12.70 %) ont reporté 9 effets secondaires, 7 légers et 2 modérés. Dans le groupe de 100 mg, 12 sujets (19.05 %) ont reporté 16 légers effets indésirables.

Le Spedra est-il remboursé par la sécurité sociale ou la complémentaire santé ?

N’étant pas inscrits sur la liste des médicaments pris en charge par la collectivité, le Spedra, comme c’est le cas pour tous les traitements contre les troubles érectiles, n’est pas remboursé par la sécurité sociale ou par les mutuelles de santé.

Posologie : comment prendre Spedra

Le Spedra est un médicament à prendre sur demande, c’est-à-dire lorsque le sujet souhaite avoir une réaction érectile, par voie orale avec un verre d’eau.

Quand le commencer ? Quand l’arrêter ?

Il ne s’agit pas d’un traitement longue durée, mais de pilules à prendre selon les besoins.

Il faut prendre le comprimé 15 à 30 minutes avant un rapport sexuel.

Il peut être pris avant, pendant ou après un repas.

Quel dosage ?

Lors de la première administration, le médecin prescrit normalement une dose de 100 mg.

Selon les résultats, la dose peut être augmentée à 200 mg par le médecin.

La dose de 50 mg concerne les patients présentant des problèmes de santé, ou qui sont sensibles à certains effets secondaires.

Que faire en cas d’oublis ?

Il n’existe pas de mise en garde concernant l’oubli d’un comprimé car ils sont pris sur demande.

Si vous oubliez de prendre la pilule au moment indiqué avant un rapport sexuel et que vous le prenez postérieurement sachez seulement que celui-ci fera effet de 15 à 30 minutes après son absorption.

Que faire en cas de surdosage ?

Il est fortement déconseillé de prendre plus d’une pilule de Spedra par jour, et à un dosage supérieur à celui prescrit par le médecin.

Lors d’études clinique, une dose unique jusqu’à 800mg d’Avanafil a été administrée à des volontaires sains, et des doses différées de 300 mg à d’autres sujets. Les effets secondaires ont été les mêmes que ceux observés à des dosages inférieurs, mais avec plus d’incidence et d’intensité.

En cas de surdosage, il est recommandé de se tourner vers un professionnel de la santé le plus rapidement possible, l’Avanafil n’étant pas éliminé par les urines.

Les précautions d’usage 

Si un comprimé est pris en même temps que la consommation d’aliments, le début de l’effet peut être retardé.

La prise simultanée d’alcool et de Spedra pourrait augmenter le risque d’hypotension, de vertiges ou de syncope.

Dans une étude menée auprès de sujets sains, la diminution moyenne de la pression artérielle diastolique était plus importante après la prise simultanée d’Avanafil et d’alcool, qu’après l’administration d’Avanafil seul ou d’alcool seul.

Cela peut aussi provoquer plus d’effets secondaires, ou empêcher l’action de la pilule.

La prise d’Avanafil a un effet mineur sur la capacité à conduire un véhicule ou à utiliser des machines. Des vertiges et des troubles de la vision ayant été relevés comme possibles effets secondaires, les sujets doivent connaître leur réaction à la substance avant de conduire ou de manœuvrer des machines.

Le jus de pamplemousse doit être évité 24 heures avant la prise de la gélule. En effet, les enzymes de cet agrume peut interférer avec l’effet du stimulant sexuel, en le diminuant et favorisant l’apparition d’effets indésirables. C’est d’ailleurs pour cela que l’eau reste le plus sûr pour avaler la pilule.

Stockage et conservation

Veillez à conserver vos comprimés de Spedra dans leur emballage, dans un endroit frais, à l’abri de la chaleur, de l’humidité et de la lumière du soleil. Ce produit doit être conservé hors de la portée des enfants.

Dangers, contre-indications et effets secondaires du Spedra:

Ces pilules s’adressent aux hommes adultes pour traiter les problèmes d’impuissance. Il est important de consulter un médecin qui diagnostiquera si le sujet souffre ou non de troubles de l’érection, et qui déterminera la pertinence de suivre ce traitement, et les doses à prescrire selon ses caractéristiques médicales.

D’où l’importance de la consultation médicale et l’obligation de posséder une ordonnance pour l’acquérir.

Ce médicament ne convient en effet pas à tout le monde, et il doit être pris avec prudence et en connaissance des risques d’effets indésirables et des contre-indications que nous vous indiquons dans cette partie :

Les effets secondaires du Spedra

Après études cliniques, une liste d’effets indésirables a été dressée.

Les effets les plus fréquents qui ont été rapportés sont :

  • des maux de têtes
  • une congestion nasale et des sinus
  • des rougeurs au visage (1 à 10 % des utilisateurs).

Ces cas ne nécessitent pas l’arrêt du traitement, mais il peut nécessiter une baisse du dosage prescrit.

Ces effets ont une incidence plus élevée chez les patients dont l’indice de masse corporelle (IMC) est inférieur à 25 (IMC normal).

Ces effets semblent se dissiper lors d’une exposition plus longue.

D’autres effets moins fréquents ont été relevés dans (1 à 10 cas sur 1000) des cas :

  • vertiges
  • douleur dorsale
  • bouffées vasomotrices (flush)
  • essoufflements
  • accélération du rythme cardiaque (tachycardie)
  • palpitations
  • anomalie électrocardiogramme (ECG)
  • augmentation des transaminases.

Plus rares, ce médicament pourrait engendrer les effets secondaires suivants (1 à 10 patients sur 10 000) :

  • grippe
  • rhinopharyngite
  • rhinite allergique
  • rhume, goutte
  • insomnie
  • fièvre
  • éjaculation précoce
  • douleur dans la poitrine
  • augmentation de la tension artérielle
  • sécheresse buccale
  • brûlures d’estomac
  • douleur abdominale
  • diarrhée
  • douleurs musculaires
  • crampes
  • besoin fréquent d’uriner
  • érection sans stimulation
  • fatigue,
  • rise de poids
  • fièvre
  • présence de sang dans les urines ou les selles.

D’autres effets très rares (moins de 1 patient sur 10.000) peuvent avoir des conséquences graves : c’est le cas de la perte soudaine de la vision ou de l’audition, ce qui nécessiterait un avis médical urgent.

Un risque de priapisme a été rapporté concernant d’autres inhibiteurs de la PDE5, ce qui nécessite de l’indiquer en tant que risque, bien qu’aucun cas n’ait été signalé lors des études cliniques concernant l’Avanafil.

Si l’érection dépasse les 4 heures, le sujet doit se tourner vers son médecin d’urgence, pour qu’une solution soit mise en œuvre. En effet, ceci peut entraîner des lésions de la verge.

Les contres indications 

Outre l’hypersensibilité au principe actif ou à l’un des excipients mentionné plus haut, le Spedra ne doit pas être utilisé dans les situations suivantes :

  • pour les personnes qui présentent une fragilité cardiovasculaire
  • pour lesquelles l’acte sexuel est contre-indiqué pour l’effort lié (par exemple : angor instable, angine de poitrine sévère, une insuffisance cardiaque congestive de classe 2 ou supérieure selon la classification New York Heart Association …)
  • pour les personnes ayant des antécédents d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébrale, ou d’arythmie (trouble du rythme cardiaque) engageant le pronostic vital au cours des six derniers mois.

L’Avanafil est également contre-indiqué en cas d’hypotension ou d’hypertension artérielle, d’altération de la vision due à une neuropathie optique ischémique antérieure non artéritique (NOIN), de troubles héréditaires dégénératifs de la rétine, d’insuffisance hépatique grave, d’insuffisance rénale grave.

Enfin, il est contre-indiqué en association avec des vasodilatateurs nitrés, certains antibiotiques, antiviraux et antifongiques.

Des précautions sont à prendre en cas de troubles de la coagulation, d’ulcère à l’estomac, de duodénum en évolution, de malformation du pénis ou de maladie prédisposant un priapisme (drépanocytose, myélome multiple, leucémie).

Les interactions médicamenteuses

Les interactions résultent de la prise de plusieurs substances simultanément. L’efficacité peut en être modifiée, ou des conséquences graves peuvent en résulter et mettre en danger la vie du patient.

Le médecin doit clarifier les risques avec le patient, en connaissance de son historique médical.

La première interaction qu’il est important de mentionner est celle avec les vasodilatateurs nitrés, qui peut provoquer des hypotensions.

Il s’agit des produits pour soigner le cœur  (nitroprussiate, nitrite, nitrates, trinitrine, linsidomine, molsidomine, nicorandil) ou certaines substances utilisées comme amplificateurs d’orgasmes ou pour dilater l’anus (poppers, boots, snappers…).

L’interaction de subtances de ce type avec le Spedra peut provoquer:

  • des étourdissements
  • une somnolence
  • des évanouissements

Ceci s’explique par l’effet vasodilatateur de ce traitement contre l’impuissance, qui favorise la diminution de la pression artérielle des médicaments sympatholytiques alpha, et des bloqueurs des canaux calciques, médicaments pour le cœur fréquemment administrés.

Les alphabloquants sont donc aussi sujets à des interactions avec l’Avanafil, surtout ceux qui sont utilisés pour soigner les troubles urinaires suivant un adénome de la prostate.

Le principe de fonctionnement est une d’interaction d’enzymes. Il est donc possible que certains  inhibiteurs enzymatiques puissent également interagir.

La prise de Spedra ne doit donc  pas non plus être associée à des médicaments antiviraux, antibiotiques, antidépresseurs ou agents fongiques composés de kétaconazole, itraconazole, voriconazole, saquinavir, nelfinavir, indinavir, atranazavir, néfazadone, clarithromycine, télithromycine ou érythromicyne.

La dégradation de l’Avanafil est accélérée par certaines substances actives comme:

  • la carbamazépine
  • le phénobarbital
  • la rofampicine
  • l’Efavirenz
  • le bosentan

Enfin, il ne faut pas utiliser Spedra simultanément à d’autres inhibiteurs de la PDE5 tels que le Viagra, le Levitra ou le Cialis

En cas de doute sur l’utilisation ou les risques liés à ce produit, lisez la notice ou consultez un spécialiste.

Avis sur le Spedra

Nos équipes de professionnels de la santé ont recueillis 2 types de témoignages & avis pour ce traitement.

Avis des professionnels de la santé sur le médicament

Les avis des professionnels sur ce traitement en particulier sont assez rares, mais nous avons trouvé quelques analyses très pertinentes :

Pour le Pr Stéphane Droupy, urologue au CHU de Nantes, « la pilule miracle n’existe pas, mais en pratique ce sont des médicaments qui sont efficaces chez environ 70 % des hommes, bien sûr en fonction du degré de la sévérité de la dysfonction érectile. ». Mais il rappelle, comme beaucoup de spécialistes, que ces traitements contre l’impuissance doivent être réservés à ceux qui souffrent d’une véritable dysfonction érectile, et les élargir au grand public peut être dangereux. Il est donc très important de faire le diagnostic, et la différence entre la panne sexuelle et le trouble de l’érection « La dysfonction érectile, ça se définit par quelques chose qui se répète à chaque fois qu’il y a un rapport sexuel pendant au moins 3 mois (…) à chaque fois que l’homme veut avoir un rapport (…) » 

D’où l’importance de la consultation médicale et du diagnostic. Il faut trouver l’origine des troubles érectiles (physique ou psychologique) pour éventuellement prescrire un inhibiteur de la PDE5.  Le Pr François Giuliano, urologue et andrologue à l’hôpital Raymmond Poincaré de Garches, rappelle que « le médecin fait une enquête pour trouver les causes potentielles ou avérées de la dysfonction, et seulement après il prppose un inhibiteur de la PDE5 ». (source)

Tous les inhibiteurs de la PDE5 ont une efficacité similaire, cependant le Spedra de Menarini promet une apparition plus rapide des effets. « Vraisemblablement, il a un début d’efficacité un peu plus rapide que les autre, une durée d’action au-delà de 6 heure par rapport à 4-5 heures pour Viagra et Levitra ».

Cependant, le Pr Thierry Lebret, urologue et secrétaire général de l’AFU, comme d’autres experts ; rappelle que le Spedra comme ses semblables, ne fonctionne pas chez quelques patients. « On a des échecs avec ceux qui ont eu une prostatectomie radicale ou certains diabétiques, mais pour eux on a d’autres traitements comme les injections ou les prothèses »

Son avis à lui est que « tous les hommes ont un jour une panne sexuelle et il ne faut surtout par la traiter pharmacologiquement.  Dans la majorité des cas, la panne est psychologique et il y a un risque à prendre ces médicaments ».

Avis et témoignages des utilisateurs :

Les avis positifs fusent sur la toile ! Nous en avons fait un petit résumé :

Après avoir testé le Viagra, le Cialis et le Lévitra, Jean affirme que le Spedra est bien le meilleur facilitateur érectile pour lui. Alexandre et Bobo témoignent d’un produit efficace et sans effets secondaires pour eux. Phil, lui, confirme les effets annoncés de rapidité de l’érection (moins d’un quart d’heure), avec un dosage de 100 mg, en mentionnant un désavantage en comparaison du Cialis, la durée de l’effet. Il n’a pas expérimenté d’effets secondaires indésirables, que des « effets désirables ».

L’avis de « Sodak » : “Fonctionne en 15 minutes. Meilleures érections depuis des années, c’est comme un miracle! Sans plaisanter.”

Damien, 32 ans, partage aussi son expérience sur un autre site web : « Ce fut juste parfait. Et j’admets bien volontiers que j’en utilise régulièrement lorsque j’ai une petite défaillance. Par contre, j’admets aussi que le lendemain de la première fois, j’avais une petite gueule de bois. Les effets secondaires probablement… »

Pour Din24pk (sur le forum de doctissimo), l’expérience n’a pas été sans effets indésirables :

« Bonjour à tous. J’ai 59 ans j’ai utilisé le spedra 100 mg. Pour moi, c’est des maux de tête terribles. Pour le Spedra, je suis passé par mon médecin (…) »

Votre avis nous intéresse, et intéresse sûrement les lecteurs de ce site ! N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience avec cette pilule, en bas de la page !

Spedra: guide d’achat

Pour éviter tous les risques et dangers potentiels pour sa santé, il est nécessaire d’acheter ses médicaments via des acteurs de confiance uniquement. C’est pourquoi notre équipe composée de professionnels de la santé a rédigé ce guide d’achat, en sélectionnant des partenaires fiables uniquement.

Où acheter Spedra?

Tout d’abord, nous rappelons que pour obtenir le Spedra, il est nécessaire de posséder une ordonnance médicale.

En pharmacie physique

Nous vous conseillons de vous rendre chez un médecin généraliste, qui effectuera un contrôle médical, ou chez un docteur spécialiste comme un urologue qui pourra déterminer les causes de vos problèmes d’impuissance et juger de la nécessité ou non de vous prescrire ces gélules et les dosages adéquates.

Muni de votre prescription médicale, vous pouvez vous rendre à n’importe quelle pharmacie qui vous le dispensera ou le commandera.

En pharmacie en ligne

Il est également possible de se procurer une ordonnance médicale et les comprimés en ligne. Ceci permet une plus grande discrétion et une acquisition rapide du traitement. En effet, certains hommes hésitent, par complexe, à se rendre physiquement chez un médecin et de se confier sur leur problème. Les services en ligne offre dont l’avantage d’une intimité et d’un confort.

Néanmoins, il faut vérifier que la pharmacie en ligne sur laquelle vous souhaiter acheter Spedra est certifiée et sûre. Méfiez-vous des pharmacies en ligne qui proposent le traitement sans vous demander d’ordonnance, il s’agit certainement d’une arnaque ou de produits contrefaits qui pourraient s’avérer dangereux.

Assurez-vous que le site en question est rattaché à une pharmacie agréée.

Le site de pharmacie en ligne Treated.com est associé à des médecins qualifiés qui offrent une attention médicale de qualité, adaptée au profil et à l’état de santé du patient. Il s’agit d’une consultation médicale en ligne, via un formulaire, qui aidera le médecin à faire un diagnostic, et vous confirmera ou non la pertinence de votre demande, avec une ordonnance.

Une fois que vous aurez acheté Spedra, la pharmacie préparera la commande et vous l’enverra sous 24 heures. 

A quel prix?

Le prix des comprimés varie selon le dosage et la quantité souhaitée.

Pour 4 pilules de 50 mg, le prix d’achat est de 88 €, alors que pour la même quantité mais à un dosage de 100 mg, le prix est de 93.5 €.

Pour 4 gélules de 200 mg, le prix sera de 115.5 €.

Tableau récapitulatif :

Quantité de pilulesDosage 50 mgDosage 100 mgDosage 200 mg
8164 €193.75 €207 €
12208 €281.75 €292.75 €
16274 €307 €340 €
24362 €450 €450 €
32439 €549 €549 €