Priligy

Priligy : posologie, effets secondaires, avis, ordonnance, prix et guide d’achat

L’éjaculation précoce (EP) est un trouble survenant chez les hommes au cours d’un rapport sexuel. C’est la difficulté sexuelle la plus répandue parmi les hommes, touchant environ un tiers d’entre eux pendant une période plus ou moins longue de leurs vies.

Souvent, ce problème retentit très vite sur l’équilibre du couple et affecte l’estime de soi de l’homme. Mais les études prouvent que seulement 1 homme sur 10 touché par l’éjaculation précoce consulterait un professionnel au cours de sa vie.

Sachez que si vous pensez être touché par cette difficulté, des solutions thérapeutiques existent et donnent rapidement de bons résultats. Priligy est un médicament indiqué pour traiter ce problème et représente d’ailleurs la seule classe thérapeutique à avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché par les autorités sanitaires.

Dans ce dossier, on vous explique tout sur Priligy, son mécanisme d’action, les résultats et les témoignages des utilisateurs ainsi que ses contre-indications et les effets indésirables qu’il peut engendrer.

Priligy : présentation du médicament

Priligy est un médicament fabriqué et commercialisé par le laboratoire Johnson &Johnson et délivré uniquement sur présentation d’une ordonnance médicale (médicament de la liste I) valide, rédigée par un médecin certifié.

Quelle pathologie permet-il de traiter ?

Priligy est indiqué dans le traitement de l’éjaculation précoce chez les hommes âgés de 18 à 64 ans.

Pour rappel, l’EP est le trouble sexuel le plus répandu parmi les hommes (5 à 40 % des hommes sexuellement actifs).

Il est caractérisé par un mauvais contrôle de l’éjaculation au cours d’un rapport sexuel, entraînant  ainsi une perte de l’estime de soi masculine, une anxiété de performance et une altération de la vie sexuelle et générale du couple.

Il n’existe actuellement pas encore de consensus permettant de définir de manière claire et précise l’éjaculation précoce.

Plusieurs définitions ont été proposées :

  • Éjaculation survenant 1 à 7 minutes après la pénétration
  • Éjaculation survenant au bout de 15 mouvements ou moins de poussées du pénis en érection.
  • Éjaculation avant l’orgasme de la partenaire dans au moins 50 % des rapports sexuels

Une autre méthode simple et fiable a été proposée par Waldinger et consiste à évaluer le temps de latence d’éjaculation intra- vaginale (IELT) qui est défini par le délai entre la pénétration vaginale et l’éjaculation.

Cette méthode dont la mesure est effectuée par le patient lui-même semble être la plus fiable aujourd’hui et permet de classer l’EP en trois degrés de sévérité :

  1. légère (IELT inférieur ou égal à 2 minutes)
  2. modérée (IELT inférieur ou égal à 1 minute)
  3. sévère (IELT inférieur ou égal à 15 secondes)

L’EP est un trouble qui peut survenir au début de la vie sexuelle d’un homme ou plus tard. Elle peut être isolée ou compliquée en étant associée à un autre trouble sexuel.

Plusieurs facteurs sont intriqués dans la genèse de ce trouble :

  • Facteur psycho relationnel: avec une composante psychologique majeure, un défaut de reconnaissance des sensations pré éjaculatoires et une anxiété de performance.
  • Facteur neurobiologique: avec baisse de l’activité du système sérotoninergique.

En effet, le système nerveux agissant sur le réflexe éjaculatoire comprend deux voies :

  • la voie sérotoninergique libérant la sérotonine
  • la voie dopaminergique qui sécrète la dopamine.

Ces deux voies ont des effets antagonistes (contraires).

La sérotonine permet de supprimer et de retarder l’éjaculation alors que la dopamine l’active.

  • Un facteur urologique: une inflammation de la prostate pourrait être en cause dans certains cas d’EP.
  • Un facteur hormonal: l’hyperthyroïdie favorise l’EP en augmentant le niveau d’anxiété de la personne et en agissant sur la relaxation des fibres musculaires lisses de l’appareil génital mâle.
  • Un facteur andrologique impliquant la présence d’autres troubles sexuels comme la dysfonction érectile.

Seul un médecin est habilité à poser le diagnostic d’EP.

La prise en charge de ce trouble sexuel comprend un traitement médicamenteux en association à une psychothérapie/sexothérapie afin d’optimiser les chances de succès.

Comment fonctionne Priligy ?

La dapoxétine, principe actif de Priligy, est un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. En d’autres termes, elle permet de prolonger l’effet de ce neurotransmetteur sur les récepteurs pré et post-synaptiques au niveau du système nerveux central.

Ceci a comme conséquence de retarder le réflexe éjaculatoire en retardant la contraction des organes responsables de l’éjaculation.

À qui s’adresse Priligy ?

Ce médicament s’adresse aux hommes âgés de 18 à 64 ans et souffrant d’éjaculation précoce et présentant les critères suivants :

  • Un temps de latence (IELT) inférieur à 2 minutes.
  • Une éjaculation qui survient à la suite d’une excitation minimale, peu de temps après la pénétration et avant que le patient ne le souhaite.
  • Un mauvais contrôle du réflexe éjaculatoire.
  • La présence de répercussions négatives de l’EP sur la vie de l’homme : souffrance personnelle avec baisse de l’estime de soi, anxiété et difficultés relationnelles au sein du couple.
  • La persistance du trouble pendant plus de 6 mois au cours de la majorité des rapports sexuels.

L’efficacité de Priligy

L’efficacité de la dapoxétine à court terme en  mode de prise à la demande a été étudiée lors de 2 essais cliniques randomisés contre placebo. Ces essais ont été conduits sur 2614 hommes présentant une éjaculation précoce modérée à sévère sur une période de 12 semaines.

Les 3 groupes ont reçu respectivement un placebo (P), 30 mg de dapoxétine (D30) et 60 mg de dapoxétine (D60). Les critères d’évaluation comprenaient l’IELT et le jugement subjectif concernant la satisfaction moyenne de la sexualité.

Les résultats de l’étude ont montré que l’IELT a augmenté le plus chez le groupe D60, suivi par le groupe D30 et enfin le groupe P.

Ces résultats significatifs étaient associés une amélioration de la satisfaction sexuelle chez les deux groupes ayant reçu de la dapoxétine.

Un autre essai conduit en région d’Asie a confirmé ces résultats.

La prise à long terme de la dapoxétine selon  un mode à la demande a aussi fait l’objet d’une étude impliquant 1162 hommes et conduite sur une période de 24 semaines.

Là encore, les résultats allaient dans le même sens que les précédentes c’est-à-dire une stabilité des résultats obtenus lors de l’emploi de la dapoxétine à court terme.

Les formes de présentation du médicament

Pour éviter la contrefaçon des médicaments, il faut savoir les reconnaitre ! C’est pour cette raison que nos professionnels de la santé vous proposent ce petit guide pour vous aider à reconnaitre un comprimé Priligy officiel.

Priligy se présente sous forme de comprimés pelliculés.

Deux dosages existent sur le marché : 30 mg et 60 mg.

Les comprimés sont de couleur gris clair, ronds, convexes et leur diamètre est d’environ 6,5mm.

La mention « 30 » ou « 60 » est inscrite sur le comprimé à l’intérieur d’un triangle.

La composition de Priligy

Le principe actif de ce traitement contre l’éjaculation précoce est : la dapoxétine (sous forme chlorhydrate).

La quantité de dapoxétine dépend du dosage du médicament : 30 mg ou 60 mg.

Outre le principe actif, Priligy contient des excipients dont voici la liste complète :

  • lactose monohydraté
  • cellulose microcristalline
  • croscarmellose sodique
  • silice colloïdale anhydre
  • stéarate de magnésium
  • hypromellose
  • dioxyde de titane (E171)
  • triacétine
  • oxyde de fer noir (E172)
  • oxyde de fer jaune (E172).

Focus sur le principe actif : Dapoxétine

La molécule active dans Priligy est la dapoxétine, qui est un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine.

Plus d’informations concernant ses actions dans les sections « Fonctionnement » et « Efficacité » de notre dossier.

Études scientifiques sur ce médicament

Plusieurs études se sont intéressées à mesurer l’efficacité de Priligy et ont montré que ce médicament donnait des résultats très satisfaisants en termes de gain de temps additionnel avant l’éjaculation ainsi que de satisfaction de la vie sexuelle chez l’homme et sa partenaire.

Ceci retentissait de façon positive sur la confiance et l’estime de soi de l’homme, diminuait son anxiété et améliorait les relations au sein du couple.

  1. Buvat J et al. « Dapoxetine for the Treatment of Premature Ejaculation: Results from a Randomized, Double-Blind, Placebo- Controlled Phase 3 Trial in 22 Countries » Eur Urol. 2009;55:957-68. DOI:1016/J.Eururo.2009.01.025 (source)
  2. McMahon CG. « Dapoxetine: a new option in the medical management of premature ejaculation » Ther Adv Urol, octobre 2012, 4(5):233-51.

Remboursement par la sécurité sociale

De nos jours, Priligy n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Ainsi, le patient devra assumer 100% du prix de ce traitement.

Posologie : comment prendre Priligy?

Priligy s’administre par voie orale, au besoin, avec un grand verre d’eau et peu de temps avant un rapport sexuel.

Le comprimé devrait être avalé en entier afin d’éviter son goût amer, avec ou sans aliments.

Quand commencer la prise de Priligy?

Pour initier ce traitement, vous devez d’abord consulter votre médecin qui fera le diagnostic d’éjaculation précoce et recherchera par le même temps d’autres troubles sexuels.

En effet, la présence de tels troubles associés à l’EP peut modifier complètement l’attitude thérapeutique.

La définition même de l’éjaculation précoce peut prêter à confusion chez certains hommes dans un souci d’amélioration de leurs performances sexuelles.

Ce médicament ne doit pas être pris par des personnes saines dans le but de retarder l’éjaculation. Ceci pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur la santé.

Généralement, votre médecin pourrait vous prescrire ce médicament, en cas d’EP avérée et persistante, non associée à d’autres dysfonctionnements sexuels et retentissant de façon négative sur votre vie sexuelle et conjugale. Ne commencez pas  ce traitement sans prendre l’avis d’un médecin.

Quand arrêter ce traitement?

L’arrêt du traitement peut être décidé par le praticien qui vous suit pour de nombreuses raisons : non-efficacité du médicament, survenue d’effets secondaires gênants et mal supportés (comme la baisse de la tension artérielle en position debout) ou encore la non-persistance du trouble sexuel.

Suite à la prescription du médicament, le rapport bénéfice-risque doit être évalué par votre médecin au cours d’une consultation médicale au bout des 4 premières semaines de traitement.

En fonction de ce rapport, la poursuite ou l’arrêt du traitement est alors décidé.

Dosage(s) de Priligy

C’est uniquement votre médecin qui pourra vous indiquer la dose dont vous aurez besoin.

Généralement, il est conseillé de commencer le traitement avec la posologie de 30 mg par jour en une prise unique, à prendre en cas de besoin, une à trois heures avant un rapport sexuel.

Il est important de noter que Priligy n’est pas destiné à un traitement quotidien et en continu ; ainsi vous ne devez le prendre que lorsque vous aurez prévu une activité sexuelle.

Si la dose quotidienne de 30 mg s’avère être inefficace chez vous et si vous ne présentez pas d’effets secondaires graves ou modérés ou des signes de syncope (perte de connaissance soudaine) liés à l’emploi de Priligy, votre médecin pourrait être amené à augmenter la dose à 60 mg par jour en une prise unique, en cas de besoin, une à trois heures avant un rapport sexuel.

Que faire en cas d’oubli?

Si vous avez oublié de prendre le comprimé de Priligy avant un rapport sexuel et que vous vous en êtes rendu compte assez tard, soit à moins d’une heure du rapport sexuel, il n’est pas nécessaire de le prendre dès lors.

En effet, un délai d’au moins une heure entre la prise du comprimé et l’activité sexuelle est nécessaire afin que le comprimé puisse faire effet.

Par ailleurs, il est inutile (du point de vu des performances) et dangereux (pour la santé) de prendre une double dose de ce traitement avant votre prochain rapport sexuel, dans l’optique de « compenser » l’oubli.

Que faire en cas de surdosage?

Jusqu’alors, aucun cas de surdosage n’a été rapporté. Aussi, dans une étude clinique, des doses élevées allant jusqu’à 240 mg ont été administrées chez des hommes.

Aucun évènement n’a été rapporté suite à ce surdosage.

Cependant, vous devez être prudent et en aucun cas, ne dépassez la dose prescrite par votre médecin, car ceci pourrait induire des effets néfastes sur votre santé.

Théoriquement, en cas de surdosage en Priligy qui est un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS), les symptômes devraient être liés à la sérotonine soit :

  • une sensation de vertige
  • une somnolence
  • des troubles digestifs (nausées et vomissements)
  • des tremblements
  • une agitation et une accélération du rythme cardiaque.

Si besoin, en cas de surdosage, un traitement adapté devrait être mis en œuvre.

Si vous pensez avoir pris une dose excessive de Priligy, consultez rapidement un médecin.

Mises en garde spéciales et précautions d’usage

L’utilisation de Priligy pour les plus de 65 ans n’est pas recommandée, vu que son efficacité et sa sécurité n’ont pas été étudiées dans cette tranche d’âge. Ce traitement ne doit pas aussi être prescrit au moins de 18 ans.

L’utilisation de ce médicament ne doit se faire que lorsque le diagnostic d’éjaculation précoce a été posé et que les critères listés ci-dessus sont présents (voir section  » À qui s’adresse ce médicament »).

Si vous présentez un autre trouble sexuel, vous devez en parler à votre médecin. En effet, ce traitement ne doit pas être pris par les hommes présentant une dysfonction érectile sous traitement par PDE5.

Vu le risque de survenue d’une hypotension orthostatique (baisse brutale de la pression artérielle lors du passage de la position couchée à la position debout pouvant entraîner une sensation d’étourdissement) avec Priligy, les personnes à risque devraient l’éviter.

Pour cela, votre médecin devra recueillir tous vos antécédents d’évènements orthostatiques et vous faire passer un test orthostatique avant de vous prescrire ce médicament.

Tout de même, vous devez être prudent quant à la survenue de cette complication.

Ainsi, suite à la prise de ces pilules, ne vous levez pas rapidement après avoir été longuement couché ou assis.

Si jamais, vous ressentez un vertige lors du passage de la position couchée à la position debout, allongez-vous sur le dos de telle sorte que votre tête soit plus basse que vos membres inférieurs, jusqu’à disparition des symptômes. Vous pouvez aussi vous asseoir avec la tête positionnée entre les genoux.

Le risque suicidaire a été évalué chez des hommes prenant Priligy et aucune preuve de tendances suicidaires n’a été associée à ce médicament.

En raison du risque de syncope, vous devez éviter les situations à risque de blessures comme la conduite automobile et l’utilisation de machines dangereuses lors de l’usage de de ce traitement. Généralement, une syncope engendrée par la dapoxétine survient dans les trois heures qui suivent la prise du médicament.

Elle est aussi le plus souvent précédée par des signes annonciateurs tels que des sensations vertigineuses, des nausées, une fatigue soudaine, des étourdissements, une accélération du rythme cardiaque ainsi qu’une hypersudation (transpiration plus abondante que la transpiration normale).

Afin d’éviter le risque de blessures, on vous recommande les mesures suivantes :

Ne prenez pas Priligy si vous avez eu par le passé un épisode de perte de connaissance brutale. Parlez-en avec votre médecin afin qu’il envisage une autre méthode thérapeutique.

Prenez le médicament avec un grand verre d’eau. Hydratez-vous suffisamment lors de la prise de ce médicament et évitez sa prise si vous êtes déshydraté (exemple en cas de transpiration excessive ou devant un épisode de vomissements et de diarrhées).

Évitez les situations à risque dans les 3 heures qui suivent la prise du comprimé.

Si vous sentez des signes précurseurs d’une syncope (voir plus haut), asseyez-vous et mettez votre tête entre vos genoux, ou alors allongez-vous de façon à ce que votre tête soit plus basse que vos membres inférieurs, jusqu’à disparition totale des symptômes.

L’utilisation de ces pilules contre l’éjaculation précoce ne doit pas être associée à l’usage des drogues récréatives à action sérotoninergique (kétamine, MDMA, LSD). Cette association pourrait être responsable de conséquences graves pour votre santé. De même, l’usage de Priligy avec des drogues sédatives telles que les benzodiazépines et les stupéfiants pourrait majorer la somnolence et les sensations de vertige.

Évitez la consommation d’alcool pendant la prise de Priligy. Cette association pourrait augmenter les effets de l’alcool sur les facultés cognitives. Le risque de syncope et de blessure accidentelle peut être aussi majoré en conséquence.

Si vous souffrez d’une insuffisance rénale (une défaillance de la fonction rénale), prenez l’avis de votre médecin avant d’utiliser ces pilules. En effet, ce médicament ne doit pas être administré en cas d’insuffisance rénale sévère.

L’utilisation de Priligy doit être évitée chez les personnes souffrant d’épilepsie. De même, la survenue de crises épileptiques sous ce traitement devrait imposer l’arrêt du traitement. Enfin, les personnes ayant une épilepsie équilibrée devraient être surveillées de près s’ils entreprennent un traitement par dapoxétine.

Avant l’instauration du médicament, une évaluation psychiatrique est requise afin d’éliminer la présence de troubles dépressifs non diagnostiqués. De plus, l’association des antidépresseurs à Priligy est contre-indiquée. Si vous prenez un antidépresseur, n’arrêtez en aucun cas ce traitement dans le but d’amorcer la prise de ce médicament contre l’éjaculation précoce. N’oubliez pas de signaler le moindre changement d’humeur ou pensée de souffrance à votre médecin. Ceci pourrait signaler la survenue de troubles dépressifs. Si c’est le cas, Priligy devrait être immédiatement arrêté.

Des cas de troubles hémorragiques sous ISRS ont été rapportés. De ce fait, vous devez redoubler de vigilance en utilisant Priligy surtout lorsque celui-ci est associé à des traitements ayant une action sur la fonction plaquettaire ou encore à des médicaments anticoagulants (voir interactions médicamenteuses). Prudence aussi en cas d’antécédents d’épisodes hémorragiques ou de troubles de la coagulation.

Il faut que vous soyez averti des éventuels signes de sevrage lors de l’arrêt du traitement. En effet, dans une étude clinique, des hommes souffrant d’EP ont été mis sous une dose quotidienne de 60 mg de Priligy pendant une durée de 62 jours. Lors de l’arrêt du médicament, des signes légers de sevrage ont été constatés. Ces signes étaient représentés essentiellement par des vertiges (sensation de perte d’équilibre) et une insomnie (difficulté à s’endormir).

Ce médicament peut entraîner des effets oculaires tels qu’une douleur oculaire et une mydriase (dilatation de la pupille). Chez les personnes souffrant d’hypertension intraoculaire ou à risque de glaucome à angle fermé, l’usage de ce médicament doit être fait avec prudence et sous surveillance ophtalmologique.

En raison de la présence de lactose parmi les excipients de Priligy, son usage est déconseillé chez les sujets présentant une intolérance au glucose, un déficit en lactase (enzyme servant à la digestion du galactose) ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose.

Stockage et conservation

Priligy devrait être conservé dans un endroit hors de la vue et de la portée des enfants.

Sa durée de conservation est de 3 ans.

Il n’existe aucune consigne de stockage et conservation propre à ce traitement, vous pouvez donc le conserver avec le reste de vos médicaments nécessitant une ordonnance. Ce qui veut dire: au sec et hors d’atteinte par les enfants en bas âge.

Risques, dangers et effets secondaires du Priligy

Si vous prenez (ou prévoyez de prendre) ce traitement, il est essentiel de lire cette section dans les détails.

Ainsi, vous connaitrez tous les risques et les premiers signaux inquiétants à détecter pour prévenir les dangers liés à Priligy.

Priligy : les effets secondaires

Priligy peut être responsable de la survenue de certains effets indésirables. Ces derniers ne surviennent pas systématiquement chez tous les hommes qui entreprennent le médicament mais il est essentiel de les connaitre pour les détecter suffisamment tôt, si ils devaient survenir.

Arrêtez la prise de Priligy et consultez immédiatement votre médecin devant les situations suivantes :

  • Vous présentez des crises épileptiques
  • Vous avez des étourdissements ou des sensations d’évanouissement lors du passage de la position couchée/assise à la position debout
  • Vous constatez des modifications au niveau de votre humeur avec un sentiment de souffrance
  • Vous avez des idées suicidaires

Les effets secondaires très fréquents sont :

  • des étourdissements
  • des sensations de vertige (sensations de perte d’équilibre)
  • des maux de tête
  • des nausées
  • les effets secondaires fréquents sont :
  • sensation d’irritabilité, d’anxiété ou d’agitation
  • engourdissements et picotements
  • difficulté à l’obtention ou au maintien d’une érection
  • transpiration excessive et bouffées de chaleur
  • diarrhée, constipation, flatulence et ballonnements
  • sécheresse buccale
  • difficulté à la digestion des aliments
  • douleurs de l’estomac, vomissements
  • troubles du sommeil ou rêves étranges
  • sensation de fatigue ou de somnolence, bâillements
  • congestion nasale (sensation de nez bouché)
  • augmentation de la pression artérielle
  • secousses ou tremblements
  • difficultés à se concentrer
  • une vision trouble ou floue
  • une diminution de la libido
  • bourdonnements d’oreilles

Les effets secondaires peu fréquents :

  • dépression avec sentiment de souffrance, nervosité, sautes d’humeur ou au contraire apathie et indifférence
  • sensation d’excitation, baisse de la vigilance et pensées anormales
  • perte de la libido et difficultés à atteindre l’orgasme
  • troubles du sommeil avec difficulté à l’endormissement et réveil en milieu de nuit, cauchemars
  • Sentiment de confusion et de désorientation
  • Grincement des dents
  • Trouble du sens de goût
  • Sommeil prolongé plus que la normale
  • Sédation et diminution du niveau de la conscience
  • Syncope et syncope vaso-vagale : perte de connaissance brève et soudaine résultant d’une diminution de la perfusion sanguine du cerveau
  • Sensation de tournis
  • Incapacité de s’asseoir ou de rester assis, allongé ou immobile
  • Dilatation de la pupille
  • Trouble visuel
  • Vertiges
  • Démangeaisons, sueurs froides
  • Augmentation ou diminution de la fréquence des battements cardiaques, arrêt des battements cardiaques
  • Bouffées congestives, tension artérielle augmentée ou basse
  • Gêne au niveau de l’abdomen et de l’estomac
  • Incapacité d’éjaculer, trouble des sensations au niveau des organes génitaux, trouble de l’orgasme
  • Fatigue, sensation de chaleur, sensation d’être anormal, énervé ou ivre
  • Accélération du rythme cardiaque
  • Augmentation ou baisse de la tension artérielle
  • Augmentation de la tension artérielle lors du passage de la position couchée à la position debout

Effets secondaires rares

  • Vertiges suite à l’effort, endormissement soudain
  • Besoin urgent d’aller à la selle

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans la liste ci-dessus.

Les contre-indications

Ce médicament est contre-indiqué en cas de :

  • Insuffisance rénale sévère ou insuffisance hépatique modérée à sévère.
  • Allergie au principe actif (la dapoxétine) ou à l’un des excipients du médicament.
  • Problèmes cardiaques : insuffisance cardiaque, troubles de la conduction cardiaque, insuffisance coronarienne, pathologie des valvules du cœur, antécédent de syncope (perte de connaissance soudaine).
  • Problèmes psychiatriques : antécédent de dépression, de trouble maniaque/hypomaniaque ou de troubles bipolaires.

Interactions médicamenteuses

Avant de prendre ce traitement, informez votre médecin de tous les médicaments que vous prenez. En effet, la prise de certaines classes thérapeutiques peut interférer avec Priligy et entraîner des conséquences graves sur votre santé.

Ce traitement peut présenter des interactions avec les médicaments suivants

  • Des inhibiteurs de la mono-amino-oxydase :

Des réactions très graves et parfois mortelles peuvent survenir lors de l’association de Priligy avec ce type de médicaments.

Pour éviter cela, ne prenez jamais ce médicament en association avec un IMAO ou dans les 14 jours qui suivent l’arrêt du traitement par un IMAO. Suite à l’arrêt de Priligy, ne prenez aucun IMAO dans les 7 jours qui suivent cet arrêt.

  • La thioridazine

En inhibant l’enzyme responsable du métabolisme de la thioridazine, Priligy pourrait être responsable de l’augmentation de la concentration de ce médicament dans le sang. Ceci pourrait entraîner des complications cardiaques (allongement de l’intervalle QTc).

Et de ce fait, Priligy ne doit pas être pris en association avec la thioridazine ou dans les 14 jours qui suivent l’arrêt d’un traitement par thioridazine.

Pareillement, la thioridazine ne doit pas être entreprise dans les 7 jours qui suivent l’arrêt de ce traitement contre l’EP.

  • Médicaments ou produits à base de plantes à effets sérotoninergiques tels que les IMAO, L-tryptophane, triptans, tramadol, linézolide, ISRS, IRSN, lithium et préparations à base de millepertuis (Hypericum perforatum). Ces associations pourraient engendrer des conséquences liées à la sérotonine.

Ainsi Priligy ne devrait pas être pris avec ces produits ou dans les 14 jours qui suivent leur arrêt. De même, ces produits ne doivent pas être administrés chez une personne dans les 7 jours qui suivent l’arrêt de ces pilules contre l’EP.

  • Des médicaments ayant une action sur le système nerveux central :

Antiépileptiques, antidépresseurs, antipsychotiques, anxiolytiques, hypnotiques sédatifs

  • Des médicaments inhibiteurs puissants de l’enzyme CYP3A4 (car ils augmentent la concentration de la dapoxétine dans le sang en ralentissant son métabolisme) :

Kétoconazole, l’itraconazole, le ritonavir, le saquinavir, la télithromycine, la néfazodone, le nelfinavir et l’atazanavir

  • Des médicaments inhibiteurs modérés de la CYP3A4

Érythromycine, clarithromycine, fluconazole, amprénavir, fosamprénavir, aprépitant, vérapamil, diltiazem.

Si ces médicaments sont associés à Priligy, la dose maximale quotidienne tolérée est de 30 mg.

  • Médicaments inhibiteurs puissants du CYP2D6 

Lors de cette association la prudence devrait être de mise surtout lorsque Priligy est pris à la dose de 60 mg par jour

  • Inhibiteurs de la PDE5 : tadalafil et sildénafil

Cette association augmente notablement le risque de survenue d’une hypotension artérielle lors du passage de la position couchée à la position debout et pouvant être responsable de chutes et de blessures accidentelles.

  • Médicaments métabolisés par le CYP2C9 ou CYP2C19

Même s’il n’existe pas de preuve d’une interaction au cours des études, vous devez en discuter avec votre médecin avant d’entreprendre cette association 

  • Tamsulosine
  • Ethanol
  • Médicaments métabolisés par le CYP2D6 tel que désipramine
  • Warfarine, médicaments anticoagulants ou modifiant la fonction plaquettaire
  • Médicaments métabolisés par le CYP3A4 : midazolam

Avis et témoignages sur Priligy

Dans cette section, nous résumons les avantages et inconvénients de ce médicament contre l’éjaculation précoce, avant de partager avec vous les avis des professionnels de la santé sur Priligy ainsi que des témoignages des patients ayant été sous ce traitement.

Avantages et inconvénients

Priligy est un médicament efficace et adapté à une prise à la demande en raison de la rapidité de son absorption et de sa courte demi-vie.

Cependant, les effets secondaires dont il peut être responsable ne sont pas négligeables.

Beaucoup de classes thérapeutiques interfèrent avec Priligy, ce qui ne permet pas de l’administrer facilement chez tous les patients.

Enfin, et en cas de présence d’une dysfonction érectile associée à l’EP, ce médicament ne peut pas être entrepris.

Avis des professionnels de la santé sur le médicament

Il est clair que ce médicament a prouvé scientifiquement son efficacité. Cependant et à cause des nombreux effets secondaires qui peuvent être engendrés par sa prise, les professionnels de la santé ne sont pas unanimes quant à son utilité en comparaison avec les techniques de sexothérapie.

Ces dernières permettent d’obtenir des résultats stables sur le long terme et comportent moins de risques pharmaceutiques, pour un problème de santé qui n’est pas considéré comme directement « vital » .

Avis et témoignages des utilisateurs

Avis Priligy

La plupart des utilisateurs de Priligy sont généralement satisfaits puisqu’ils arrivent avec ce médicament à contrôler leur éjaculation dans la majorité des cas.

Son usage à la demande est un point fort.

D’autres déplorent des effets secondaires marqués obligeant l’arrêt du traitement.

Priligy : guide d’achat

Dans ce guide, on vous explique la manière dont vous pouvez vous procurer Priligy en toute sécurité.

Où acheter Priligy ?

Méfiez-vous de l’achat par internet sur des sites suspects qui attirent les clients grâce à leur bas prix. Le commerce des produits pharmaceutiques s’est beaucoup répandu ces dernières années et a laissé la voie à beaucoup de commerçants peu scrupuleux pour vendre des produits contrefaits ou périmés.

Ainsi, pour éviter les risques, il est nécessaire de passer par des vendeurs de confiance, à savoir :

Acheter en pharmacie physique:

Vous pouvez acheter Priligy dans une pharmacie de ville en vous munissant de votre ordonnance médicale. Étant un produit sur liste I, il ne peut vous être délivré par un pharmacien que sur présentation d’une ordonnance médicale.

Acheter en pharmacie en ligne:

Vous pouvez aussi acheter Priligy dans une pharmacie en ligne et ce, même si vous ne disposez pas d’une ordonnance médicale à portée de main.

Dans ce cas, on vous recommande vivement de vous diriger vers notre partenaire Treated.com. Cette pharmacie en ligne est agréée par l’Union européenne.

Elle ne vous délivrera le médicament que suite à la validation par un médecin agréé qui tâchera de vérifier le formulaire médical rempli au préalable par vos soins et pourra ensuite vous fournir une ordonnance valide pour l’achat du traitement, ou au contraire, vous rediriger vers un traitement davantage adapté à vos problèmes.

Pour votre sécurité, et en cas de contre-indication à l’emploi de Priligy ou d’absence d’indication à son usage, le médicament en question ne vous sera pas délivré et votre carte bancaire ne sera pas débitée. Une information vous sera envoyée par mail pour vous expliquer les raisons du refus de votre commande.

Dans le cas contraire, votre commande sera préparée et envoyée chez vous dans un délai d’un jour ouvrable.

À quel prix?

Le prix de Priligy est livré et dépend des pharmacies.

Vous pourrez acheter Priligy 30 mg en ligne aux prix suivants (livraison comprise):
  • 3 comprimés pour 74.99€
  • 6 comprimés pour 114.49€ (soit une économie de 35€)
  • 9 comprimés pour 169.49€ (soit une économie de 55€)
  • 12 comprimés pour 196.99€ (soit une économie de 103€)
Et pour la version Priligy 60mg :
  • 3 comprimés pour 86.99€
  • 6 comprimés pour 140.99€ (soit une économie de 33€)
  • 9 comprimés pour 195.99€ (soit une économie de 65€)
  • 12 comprimés pour 229.99€ (soit une économie de 118€)

FAQ

Retrouvez ci-dessous les questions fréquentes à propos de ce traitement.

  • « Quelle est la différence entre Priligy et Viagra? »

Ces deux médicaments sont complètement différents et chacun a un usage bien précis. Tandis que le Priligy est indiqué pour traiter les problèmes d’éjaculation précoce, Viagra est, quant à lui, un traitement de la dysfonction érectile, comme Spedra par exemple.

En d’autres termes, le Viagra aide à obtenir ou à maintenir une érection alors que l’usage de Priligy suppose que la fonction érectile n’est pas atteinte.

  • « Pourrais-je continuer à utiliser Priligy même si ce dernier me cause des effets indésirables ? »

Tout dépend de l’effet secondaire engendré. Certains effets secondaires imposent un arrêt immédiat du médicament alors que d’autres peuvent être tolérés et surveillés de près.

De toute façon, si vous présentez des effets secondaires sous dapoxétine, discutez-en immédiatement avec votre médecin qui décidera de l’intérêt de la poursuite ou de l’arrêt de sa prise.